“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le couple princier célèbre les 100 ans de la consécration

Mis à jour le 26/11/2012 à 08:18 Publié le 26/11/2012 à 08:15
Le prince Albert II et la princesse Charlène ont été accueillis par le curé de la paroise, Carlo Adams. Sur le parvis les attendaient, le vicaire général René Giuliano et le père Penzo.

Le prince Albert II et la princesse Charlène ont été accueillis par le curé de la paroise, Carlo Adams. Sur le parvis les attendaient, le vicaire général René Giuliano et le père Penzo. Patrice Lapoirie

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le couple princier célèbre les 100 ans de la consécration

Et nous voici ce matin en train de célébrer non pas 100 ans d'existence, mais 100 ans de consécration puisque celle-ci n'eut lieu qu'en 1912.

Et nous voici ce matin en train de célébrer non pas 100 ans d'existence, mais 100 ans de consécration puisque celle-ci n'eut lieu qu'en 1912. C'est long à la mesure de l'existence humaine, c'est infime à l'aune de l'éternité», a rappelé hier, le vicaire général, René Giuliano, dans son homélie prononcée à l'occasion de cette célébration, en l'église St-Charles.

C'est en effet, seulement 33 ans après la pose de la première pierre (en 1 883) que la paroisse obtenue son statut officiel de « Maison de Dieu », même si auparavant, elle servait déjà de lieu de culte. C'est la princesse Grace, avant de disparaître, qui avait elle-même organisé la célébration des cent années d'existence de St-Charles, en 1983.

Hier matin à 11 heures, c'est son fils, le prince Albert II, accompagné de son épouse, la princesse Charlène, qui ont gravi les marches, accueillis par le curé de la paroisse, Carlo Adams. L'église avait revêtu sa tenue d'apparat pour l'occasion. Lustres allumés le long de l'allée centrale et fleurs au pied de l'autel.

Cet édifice religieux avait été souhaité par le prince Charles-III pour que les habitants du nouveau quartier de Monte-Carlo aient un lieu de culte, dédié à son saint patron, Charles Borromée. Il ne verra pas la consécration de « son » église puisque c'est sous le Albert-1er que cela se fera. C'est ensuite sous l'impulsion de la princesse Grace que St-Charles sera entièrement restaurée, en 1982, et aura le visage qu'on lui connaît aujourd'hui avec un sol en marbre, et des couleurs lumineuses. Mais l'église St-Charles verra certainement encore beaucoup de princes de Monaco.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.