“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le conseil communal adopte le projet du futur CHPG à Monaco

Mis à jour le 05/05/2015 à 08:28 Publié le 05/05/2015 à 08:26
Le bâtiment qui sera terminé en 2 027 a un style « résolument contemporain ». A gauche : la façade ouest.

Le conseil communal adopte le projet du futur CHPG à Monaco

Réunis en session extraordinaire, les élus de la mairie ont émis un avis favorable au projet de démolition et reconstruction du futur hôpital, maquette à l’appui.

Réunis en session extraordinaire, les élus de la mairie ont émis un avis favorable au projet de démolition et reconstruction du futur hôpital, maquette à l’appui.

Le projet du futur Centre hospitalier Princesse Grace (CHPG), version 2027, se précise. Après avoir été validé par diverses autorités, c'était au tour du Conseil communal la semaine dernière, de se prononcer sur la demande d'autorisation de destruction et de reconstruction de l'édifice.

Réunis en session extraordinaire à la demande du ministre d'État, les élus ont émis à l'unanimité un avis favorable sur le dossier, sous réserve toutefois de quelques conditions techniques que devra fournir le permissionnaire.

Un avis consultatif mais indispensable à la poursuite du projet, qui a surtout permis d'y voir plus clair sur les différentes étapes de construction, se déroulant sur 13 années de travaux tout de même.

En effet, comme divulgué dans le dossier, «l'opération serait réalisée en site occupé et selon un phasage bien précis pour permettre le maintien de l'activité de l'hôpital».

Façade en rideau

De plus, pour la première fois, une maquette a été amenée en mairie afin de mieux visualiser le futur CHPG.

Un bâtiment qui, une fois terminé, adopte un style architectural «résolument contemporain», décomposé en deux parties principales, à savoir le socle et les façades de type mur-rideau.

La partie socle serait percée par un voile ajouré en béton de teinte gris clair et agrémenté de jardinières filantes. Cet ouvrage d'art comporterait l'intégration de l'avenue Pasteur amont et aval ainsi que de son trottoir et d'un cheminement piétonnier permettant de relier le belvédère.

La partie réalisée en superstructure, au-dessus du socle se composerait, selon l'architecte «de voiles ondulés et raffinés qui unifient le volume et préservent les vues sur la mer.»

A noter que l'ensemble du CHPG sera agrémenté de plus 6.000 m2 d'espaces verts. Un atout dont s'est félicité André Campana, adjoint au maire. Nicolas Croesi, lui, n'a pas manqué de souligner qu'il espérait que «tout sera mis en œuvre et même plus pour réduire au maximum les nuisances des travaux pour les riverains. Nous y seront en tout cas très attentifs.»


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct