“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le cadre du MEB pouvait-il être apporteur d'affaire ?

Mis à jour le 09/04/2016 à 05:02 Publié le 09/04/2016 à 05:02
La justice cherche à savoir si Vincent Lozza avait le droit de toucher une commission pour avoir apporté un sponsor à l'ASM Basket.

La justice cherche à savoir si Vincent Lozza avait le droit de toucher une commission pour avoir apporté un sponsor à l'ASM Basket. Jean-François Ottonello

Le cadre du MEB pouvait-il être apporteur d'affaire ?

Le directeur général de la Monaco Chamber of Commerce, un département du Monaco Economic Board (MEB), a été inculpé pour « escroquerie passive » et « prise illégale d'intérêt »

Vincent n'est pas là ? » A l'aéroport de Nice, samedi dernier, au moment où une délégation de 46 dirigeants monégasques partait en mission économique à São Paulo, la question est revenue fréquemment. Cette absence était d'autant plus remarquée que Vincent Lozza est l'une des chevilles ouvrières de ces déplacements organisés par le Monaco Economic Board à l'étranger.

« Il n'a pas pu venir pour des raisons personnelles », justifiait alors le MEB. Les « raisons personnelles » sont en réalité judiciaires. Trois semaines avant le départ, Vincent Lozza, directeur général de la Monaco Chamber of Commerce, un département du MEB, a été placé en garde à vue...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct