“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le barbagiuan bientôt inscrit sur liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco?

Mis à jour le 20/07/2015 à 10:40 Publié le 20/07/2015 à 09:00
Et si le barbagiuan était inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco ?(DR)

Le barbagiuan bientôt inscrit sur liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco?

Le barbagiuan sera-t-il bientôt inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco? En attendant, de quoi est composée cette spécialité? Les avis divergent.

Le barbagiuan sera-t-il bientôt inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco? C'est en tous les cas le voeu des jeunes monégasques avec l'appui du Conseil économique et social de Monaco et de l'Education nationale.

En attendant, de quoi est composée cette spécialité? Les avis divergent.

Le barbagiuan (littéralement Oncle Jean) est une spécialité culinaire monégasque au même titre que la fougasse ou le stockfisch. Mais c'est certainement la plus emblématique de notre pays. Dans toutes les réceptions organisées à Monaco, on peut déguster des barbagiuan (mais si vous voulez en avoir, il faut vous bouger!).

Le Conseil économique et social de Monaco, en partenariat avec l'Éducation nationale, a décidé d'écouter des jeunes Monégasques et de défendre leur projet d'inscrire le barbagiuan sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco!

Plus récemment, "A Roca" a organisé sur la place du marché de la Condamine la Fête du barbagiuan.

Les Monégasques ont débattu et débattent toujours sur la composition de la farce dans des discussions animées parfois même enflammées. Faut-il mettre ou pas dans la pâte tel ou tel ingrédient? Chaque Monégasque a sa propre recette (voir la saynète pleine d'humour dans le condensé de la soirée du 90e anniversaire du Comité national des traditions monégasques sur notre site www.traditions-monaco.com).

Le Comité a choisi pour cette chronique un texte avec la recette des barbagiuan tirée du recueil "Crépuscule" de sa présidente honoraire Paulette Cherici-Porello dont on connaît l'attachement profond à notre culture et à nos traditions.

"Je suis démoralisée et affligée..."

"Il y a longtemps, les femmes au foyer avaient le temps de faire la cuisine; elles mettaient toute leur compétence et tout leur amour pour faire de gros plats de goûteux barbagiuan avec une pâte bien fine et bien pincée et étirée de chaque côté.

Ainsi, la pâte autour de la farce restait bien fine. La forme, un peu allongée, était très belle et une fois frit le goût délicat et parfumé du barbagiuan était un délice.
Maintenant, on appelle « barbagiuan » des raviolis bien carrés ou pire des demi-lunes et ainsi la pâte trop épaisse absorbe trop d’huile.

Elle est bien finie la délicate différence de goût entre le milieu et les extrémités. C’est bien fini le plaisir de tenir en main, un moment, un bon et beau morceau, goûteux et légérement croquant en forme de petite barque.", raconte Paulette Cherici-Porello  qui nous délivre sa recette


 

La recette de Paulette Cherici-Porello

Pâte avec : farine, huile d’olive, sel, eau nécessaire pour faire une pâte souple (N° 2 de la machine).
Farce : jeunes blettes (ôter les cotes, faire bouillir les feuilles 3 ou 4 minutes dans l’eau bouillante légèrement salée, les presser, les hacher), œuf, « cébette », gousses d’ail finement hachées, de fromage blanc frais, parmesan, sel, poivre (éventuellement piment) à volonté, persil et/ou basilic, herbes de Provence moulues.

Il appartient à chacun de doser les proportions suivant son goût. Mélanger soigneusement le tout. La farce doit être très souple, si non, ajouter un œuf ou quelques gouttes de lait.

Former les barbagiuan, plus ou moins gros, suivant le procédé analogue à celui employé pour les raviolis. Il est rappelé que les deux extrémités du barbagiuan doivent être pincées et qu’il faut, au cours de cette opération, l’étirer légèrement pour lui donner sa forme traditionnelle « en navette ». Les disposer au fur et à mesure sur un papier de cuisine légèrement fariné ou sur un grand plat à tarte.

Les frire dans une sauteuse contenant une assez grande quantité d’huile. Dès qu’ils seront légèrement dorés les retirer de la friture et les déposer sur un papier absorbant (papier de cuisine absorbant de mon enfance).
 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct