“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Laurent Nouvion reconduit à la présidence du Conseil national de Monaco

Mis à jour le 27/05/2015 à 10:04 Publié le 27/05/2015 à 09:58
Laurent Nouvion

Laurent Nouvion (Photo Michaël Alési)

Laurent Nouvion reconduit à la présidence du Conseil national de Monaco

Première session législative ordinaire ce mardi: c’est naturellement que le président sortant, chef de file de la majorité Horizon Monaco a été réélu à la tête de la haute assemblée

Première session législative ordinaire ce mardi: c’est naturellement que le président sortant, chef de file de la majorité Horizon Monaco a été réélu à la tête de la haute assemblée. A cette occasion, il explique sa politique

Sans surprise, Laurent Nouvion a été réélu ce mardi soir à la présidence du Conseil national au cours de la première session ordinaire de l'année 2015. Il a obtenu 19 voix sur 23 votants. Les 4 restantes sont allées à Bernard Pasquier. On peut supposer que les trois membres de l'opposition lui ont donné leur voix. La dernière appartient elle a Eric Elena ? Le secret du scrutin ne le dira pas.

Le président de l’assemblée a profité de ce premier grand rendez-vous public de l’année pour évoquer les sujets qu’il juge importants pour l’avenir de la Principauté. Il nous dévoile les grands axes de la politique qu’il compte encourager avec sa réélection.

Quel dossier vous préoccupe particulièrement?
La qualité de vie! L’accès à Monaco est devenu totalement impossible pour les salariés comme pour les touristes. Je vais demander des états généraux de la circulation réunissant les représentants des communes limitrophes. Il va falloir fixer des horaires pour les poids lourds.

Voulez-vous relancer l’idée du téléphérique?
Mon cœur balance… Nous avons un territoire très contraint. Force est de constater que le transport individuel est prépondérant. Il faut travailler avec Roquebrune-Cap-Martin. Il faut réfléchir également sur le phasage des chantiers.

Parmi les chantiers… Où en est le parking de l’avenue des Spélugues?
Nous attendons l’accord ferme, avec les délais, le coût, les périodes de début et de fin des travaux. Le gouvernement nous dit que l’analyse technique avance. Mais ce parking est nécessaire.

Quel regard portez-vous globalement sur les projets d’urbanisme à Monaco?
Nous n’avons pas suffisamment de territoire pour nous payer le luxe de faire des erreurs. J’aimerais qu’il y ait des urbanistes qui réfléchissent sur ce sujet majeur.

Que pensez-vous du projet du groupe Caroli sur l’Esplanade des Pêcheurs?
Je ne veux pas me précipiter. Je trouve qu’il y a beaucoup de projets. On réfléchit à la mise en place d’une matrice de calcul pour la désaffection.

Parmi les projets d’urbanisme, il y a la construction de logements domaniaux…
Le logement doit être dépolitisé.Il faut conjuguer l’approche quantitative et qualitative. J’aimerais que nous ayons une planification à quinze ans. C’est valable pour le Grand Ida, le quartier des fleurs et l’Annonciade 2.

On parle toujours des mêmes projets. Quid des délaissés SNCF?
Pasteur prend du retard. Le gouvernement jette un voile pudique sur ce dossier qui comporte pourtant la rénovation du centre commercial de Fontvieille, la construction du nouveau collège Charles-III et un immeuble de bureaux. L’idée d’édifier un hôtel a été abandonnée.

Comment se déroule votre travail dans le cadre des négociations avec l’Union Européenne?
Nous avons une réunion trimestrielle avec le conseiller pour les Relations extérieures et la Coopération Gilles Tonelli début juin. Un autre rendez-vous est prévu le 22 juin. Mais nous n’entrerons dans le vif du sujet qu’en septembre. Les accords d’association ne doivent pas remettre en cause ce que nous sommes. Il y a certes une marge de manœuvre. Mais elle est étroite. Il faut travailler la stratégie commune. Et là, l’expertise technique est importante.

Vous vouliez recruter un juriste, expert des questions avec l’Europe…
Nous nous orientons plutôt vers un cabinet de consultant. Il faudra que le budget primitif 2016 prévoie l’augmentation d’une enveloppe pour cette question.

 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

Laurent Nouvion a été réélu à la présidence du Conseil national sans surprise. Quatre voix (sur 23 votants) sont cependant allées à Bernard Pasquier, représentant la minorité.
Laurent Nouvion a été réélu à la présidence du Conseil national sans surprise. Quatre voix (sur 23 votants) sont cependant allées à Bernard Pasquier, représentant la minorité. Ax.T.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct