Rubriques




Se connecter à

La Turbie : opération sécurité routière aux Révoires

Hier matin, un imposant dispositif de contrôle routier était installé au bas du chemin des Révoires.

Marie-Evelyne Colonna Publié le 16/01/2016 à 05:08, mis à jour le 16/01/2016 à 05:08
Le lieutenant Florie Escudier faisant une démonstration de l'utilisation de ce radar à laser Ultralyte, discret et d'une portée de plus de 800 m. Après avoir été - ou non - épinglés en excès de vitesse par le radar laser Ultralyte, automobilistes et motocyclistes se retrouvaient face à un imposant déploiement des forces de l'ordre.
Le lieutenant Florie Escudier faisant une démonstration de l'utilisation de ce radar à laser Ultralyte, discret et d'une portée de plus de 800 m. Après avoir été - ou non - épinglés en excès de vitesse par le radar laser Ultralyte, automobilistes et motocyclistes se retrouvaient face à un imposant déploiement des forces de l'ordre. M.-E. C.

Hier matin, un imposant dispositif de contrôle routier était installé au bas du chemin des Révoires. Dès 7 h 45, cinq membres de la communauté de brigade de Cap-d'Ail, quatre policiers municipaux de La Turbie et trois gendarmes de la brigade motorisée de Menton étaient déployés sur le terrain pour une opération de contrôle de vitesse.

Le radar - modèle Ultralyte, un radar à laser, léger, discret et d'une portée de 800 m - était installé dans l'une des rares lignes droites de ce chemin étroit qui descend en épingles à cheveu vers Monaco, comporte des ralentisseurs, et où la vitesse est limitée à 30 km à l'heure. Une route très empruntée notamment par les pendulaires qui se rendent à leur travail.

« C'est l'un des premiers contrôles organisés sur ce secteur, annonce le maire, Jean-Jacques Raffaele. Il l'a été à la demande des riverains, mécontents que trop d'automobilistes empruntent cette voie aux heures de pointe, roulant trop vite et gênant la progression des riverains qui arrivent à contre-courant. »

D'autres contrôles en prévision

 

Pour cette « première », les gendarmes, sous l'autorité du lieutenant Florie Escudier, se sont montrés magnanimes : ils ont fait beaucoup de prévention - se contentant de sermonner les automobilistes et motocyclistes flashés sous les 50 km à l'heure. Ils ont verbalisé les autres. La vitesse maximale observée ayant été 63 km à l'heure (vitesse retenue : 58 km/h).

Il y a eu quelques rappels à l'ordre et / ou verbalisation concernant l'absence de port de la ceinture de sécurité, l'utilisation du téléphone portable ou l'absence de papiers. Alors que le dispositif s'apprêtait à lever le camp, après 8 h 45, il a constaté la recrudescence des infractions : avec moins de véhicules engagés sur le chemin, la voie était libre… Un réel délit a été relevé : une conduite sans permis. La conductrice - qui a expliqué avoir perdu tous ses points - a dû garer son véhicule et rejoindre les gendarmes de la brigade motorisée de Menton qui devaient la conduire à la brigade pour les vérifications et procédure d'usage.

« Il y aura d'autres contrôles sur ce secteur. Et ailleurs », affirme Jean-Jacques Raffaele.

« Il faut que les gens sachent que La Turbie n'est pas une autoroute et qu'il faut y respecter les règles de sécurité. Dans le cadre des excellentes relations de coopération entre la mairie, la police municipale et la gendarmerie, j'ai demandé que des contrôles réguliers soient faits, en complément du cahier des charges que j'ai donné à la police municipale : effectuer trois à quatre contrôles radar par semaine, de façon aléatoire, sur les voies de la commune. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.