Rubriques




Se connecter à

La "tournée des grands ducs" se termine en prison

La dolce vita à la Monégasque... pourquoi pas, à condition de payer la facture. Un Britannique vient d’écoper de huit jours de prison pour avoir tenté de prendre la tangente sans payer

J.-M. F. Publié le 22/11/2011 à 07:18, mis à jour le 01/01/2011 à 19:05
La « tournée des grands ducs »  se termine en - 15075020.jpg
Après avoir mené grand train, le trentenaire se retrouve ... derrière les barreaux. (Archives F.C.)

La dolce vita à la Monégasque... pourquoi pas, à condition de payer la facture. Un Britannique vient d’écoper de huit jours de prison pour avoir tenté de prendre la tangente sans payer

Attiré par l'attrait et le faste de la Principauté, Alexander T. en a fait sa destination afin de profiter de la dolce vita à la monégasque et dépenser sans compter l'argent qu'il n'avait pas... Mauvaise pioche : la carte de la grivèlerie a conduit ce Britannique trentenaire devant le tribunal correctionnel du Rocher en comparution immédiate, puis à un séjour à la maison d'arrêt.

Arrivé jeudi dernier à Monaco, ce jeune homme s'est offert une suite dans un palace du port Hercule et de nombreuses consommations. Il a tendu sa carte bancaire pour régler et inspirer confiance.

 

Mais toute opération était impossible. Alors, il a annoncé se rendre dans une banque anglaise de Monte-Carlo pour ouvrir un compte et retirer de l'argent. Et plus personne ne l'a revu... « Comme il semblait dans l'impossibilité de s'acquitter du montant de sa note, commente le président Cyril Bousseron*, le responsable de l'hôtel a préféré déposer plainte. Avec son signalement, la police a interpellé le suspect et découvert qu'il avait sur lui un portefeuille et des objets volés dans un magasin. Pourquoi ? »

Le prévenu a fait part d'ennuis avec sa banque, d'une carte de paiement « muette » et d'une incompréhension avec la réception de l'hôtel, s'excusant au passage d'avoir eu pareille attitude.

« Il a pourtant reconnu que les objets mis dans ses poches provenaient de vols », a relevé le président. « J'avais l'intention de les rendre à la boutique, a répondu Alexander, car il n'existait aucune solution possible pour obtenir de l'argent. » Au cours de l'interrogatoire, on a appris que ce Britannique avait déjà eu des démêlés avec la police anglaise pour une affaire de squat. Sans oublier quelques ennuis au Portugal.

Quant à son voyage à Monaco, il était prévu « pour commencer une nouvelle vie dans cette ville ». Le prévenu, en effet, comptait s'installait quelques jours dans un hôtel afin de prendre le temps pour rechercher un appartement.

A l'heure du réquisitoire, le procureur Michaël Bonnet a trouvé l'homme « très volubile pour se sortir de ce mauvais pas et échapper à une condamnation. Étrange tout de même d'aller à l'hôtel sans bagage. D'autre part, il ne s'est pas présenté à la banque. Il n'y a eu aucun entretien. Il savait, enfin, que sa carte bancaire ne fonctionnait pas. Mais il prélève au passage un portefeuille et des objets... Sa tournée des grands ducs à Monaco lui rapportera dix jours de prison ferme. »

 

Pour sa défense, Me Charles Lécuyer a qualifié son client de « personne atypique et fantaisiste. Quand on commet une grivèlerie et que l'on confie son passeport, est-ce que l'on a réellement l'intention de fuir sans payer ?

Et dans la boutique, est-ce qu'une personne qui veut voler retourne-t-elle pour restituer les objets dérobés ? Mon client reconnaît sa stupidité ! Et ça peut arriver à tout le monde d'avoir une carte plombée. Je vous demande sagesse et clémence. »

Décision du Tribunal : huit jours de prison ferme ! Finies les virées monégasques coûteuses...

*MM. Florestan Bellinzona et Sébastien Biancheri, assesseurs.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.