Rubriques




Se connecter à

La CCI lance un guide des Maîtres restaurateurs

Le premier guide qui répertorie les Maîtres restaurateurs des Alpes-Maritimes : c'est ce que vient de lancer la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur.

Y.d. Publié le 17/09/2013 à 07:13, mis à jour le 17/09/2013 à 07:42
La CCI lance un guide  des Maîtres restaurate - 22624219.jpg
La présentation hier du guide lors des Rencontres de la Restauration. Y.D.

Le premier guide qui répertorie les Maîtres restaurateurs des Alpes-Maritimes : c'est ce que vient de lancer la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur.

Ce livret, présenté hier lors des Rencontres de la restauration à la CCI, répertorie 46 maîtres restaurateurs. « En réalité, il y en a 52,précise le président de la CCI, Bernard Kleynhoff. Mais pour des raisons de calendrier de tirage des guides, nous n'avons pu intégrer les derniers titrés. »

Le but : promouvoir un savoir-faire, la qualité des produits… Mettre en avant des talents.

 

« Gage de qualité »

« En cette période de crise, mettre en avant ce titre délivré par l'État en fonction d'un cahier des charges gage de qualité est un moyen de mieux s'en sortir, d'attirer une clientèle qui, si elle va moins au restaurant, mise en revanche bien plus sur la qualité », a expliqué Bernard Kleynhoff.

Par ailleurs, 63 autres restaurants sont en attente de ce titre, créé par le Ministère des PME du Commerce et de l'Artisanat par Décret du 14 septembre 2007. Il récompense l'excellence des meilleurs professionnels de la restauration traditionnelle en valorisant leur compétence et leur engagement en faveur de la qualité.

Le titre Maître Restaurateur est attribué à une personne physique - et non à une entreprise. Il est décerné par le Préfet du département pour une durée de 4 ans et il est matérialisé par une plaque de « Maître Restaurateur ».

 

Le guide est disponible dans les offices de tourisme et sur le site de la CCI : www.cote-azur.cci.fr

 

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.