“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'opposition dénonce les problèmes d'organisation du Conseil national

Mis à jour le 19/02/2014 à 08:25 Publié le 18/02/2014 à 18:51
Bernard Pasquier, Jean-Louis Grinda et Jean-François Robillon, hier après-midi, en conférence de presse au Conseil national.

Bernard Pasquier, Jean-Louis Grinda et Jean-François Robillon, hier après-midi, en conférence de presse au Conseil national. Eric Dulière

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

L'opposition dénonce les problèmes d'organisation du Conseil national

Cet après-midi en conférence de presse, Jean-Louis Grinda, Bernard Pasquier et de Jean-François Robillon ont tous trois évoqué les problèmes d’organisation interne du Conseil national.

Cet après-midi en conférence de presse, Jean-Louis Grinda, Bernard Pasquier et de Jean-François Robillon ont tous trois évoqué les problèmes d’organisation interne du Conseil national.

« Je ne vois pas comment le président Nouvion peut ne pas avoir de cabinet », note Jean-Louis Grinda.

Jean-François Robillon est convaincu : « Il y a un vrai problème d’organisation. »

Les trois conseillers insistent : «Il y a un exercice solitaire du pouvoir. Nous avons de bons rapports avec l’ensemble des conseillers nationaux. C’est avec la présidence que nous avons un problème. Pourquoi ne prend Laurent Nouvion pas un chef de cabinet comme cela se fait partout ailleurs? »

De son côté, le président du conseil national l’a toujours dit : «Pas de chef de cabinet au Conseil national. » En coulisses, on sait qu’il s’attelle actuellement à recruter une équipe pour l’épauler.

 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.