“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'IUM cultive ses liens avec les professionnels

Mis à jour le 13/11/2014 à 07:52 Publié le 13/11/2014 à 07:20
L'international University of Monaco vient d'organiser ses Business Days pour mettre en relation ses étudiants avec les professionnels en Principauté.

L'international University of Monaco vient d'organiser ses Business Days pour mettre en relation ses étudiants avec les professionnels en Principauté. Michael Alesi

Je découvre la nouvelle offre abonnés

L'IUM cultive ses liens avec les professionnels

Avec 500 étudiants cette année, l’International University of Monaco essaye de favoriser les échanges avec le tissu d’entreprises de la place monégasque

Avec 500 étudiants cette année, l’International University of Monaco essaye de favoriser les échanges avec le tissu d’entreprises de la place monégasque

Deux jours pour tisser des liens. Favoriser les rencontres. Créer un réseau. L'International University of Monaco (IUM) vient de clôturer ses Business Days. Une manifestation « qui prend de plus en plus d'ampleur » témoigne-t-on à la direction, pour créer des échanges entre les étudiants et les professionnels.

Cette année, une quarantaine d'entreprises, la plupart de la place monégasque, ont répondu présent. Notamment dans le secteur de la banque, de la gestion de fonds et du luxe, secteurs de prédilection de l'université installée à Fontvieille.

Des chefs d'entreprises accessibles

« Notre stratégie est de développer les points de contacts avec l'entreprise. Ce qui peut amener les étudiants à proposer des projets pour effectuer un stage, qui peut découler sur un emploi » détaille Sophie de Lorenzo, responsable de ce domaine.

Le principe est simple : via des conférences ou des rencontres, il s'agit de privilégier l'échange. On a vu par exemple défiler des directeurs de banques, des chasseurs de tête dans le domaine du luxe, des managers d'hôtels.

« Nous plaçons de plus en plus d'étudiants dans des entreprises monégasques. Et ces mêmes entreprises pensent à nous lorsqu'elles ont besoin de profils internationaux »continue Sophie de Lorenzo.

Un échange de bons procédés entre la Principauté et l'université qui compte pour cette rentrée 500 étudiants. Parmi les nationalités : des Français, des Italiens, des Allemands. Et cette année, la troisième nationalité, ce sont les étudiants russes

« Monaco est un endroit étonnant où il a beaucoup de grands chefs d'entreprises influents, ouverts à partager leur réussite et que les étudiants peuvent rencontrer assez facilement. Nous avons aussi beaucoup de professionnels qui sont des mentors pour de jeunes étudiants. C'est une belle reconnaissance des entreprises locales ».

En parallèle, à l'occasion des Business Days, le Monaco Welcome & Business Office, qui a fait une conférence pour expliquer comment créer son entreprise en Principauté.

« Nous encourageons les élèves à faire carrière hors de Monaco, car le pays n'a pas la capacité d'absorber 500 talents par année. Mais beaucoup d'étudiants, en effet, choisissent la Principauté pour créer un premier business » détaille Sophie de Lorenzo, « notamment chez les étrangers ».

L'IUM vient de publier ses statistiques. En moyenne, 90% des étudiants de Bachelor et de Masters ont trouvé un poste au moment de leur diplôme.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.