“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'État monégasque récupère la Maison de France pour les Français

Mis à jour le 04/07/2014 à 10:12 Publié le 03/07/2014 à 07:14
En récupérant la propriété de la Maison de France, l'État monégasque s'est engagé d'une part à la rénover, d'autre part à céder la jouissance à titre gracieux à la Fédération des groupements français de Monaco.

En récupérant la propriété de la Maison de France, l'État monégasque s'est engagé d'une part à la rénover, d'autre part à céder la jouissance à titre gracieux à la Fédération des groupements français de Monaco. Ax.T.

Je découvre la nouvelle offre abonnés

L'État monégasque récupère la Maison de France pour les Français

Le bâtiment du 42, rue Grimaldi est désormais la propriété de la Principauté qui s’est engagée à le rénover et à en céder la jouissance aux associations hexagonales

Le bâtiment du 42, rue Grimaldi est désormais la propriété de la Principauté qui s’est engagée à le rénover et à en céder la jouissance aux associations hexagonales

La Maison de France, vaisseau amiral de la communauté hexagonale de Monaco, va changer de main. L'État récupère l'immeuble. Mais pas de panique, les Français pourront toujours en jouir afin de poursuivre leurs activités.

Ce changement est le fruit de longues années de pourparlers.

Le ministre d'État, Michel Roger, a profité de la conférence de presse d'hier pour revenir sur la genèse de cette mesure.

« Depuis sa constitution en 1929, la Maison de France du 42, rue Grimaldi était la propriété d'une société anonyme monégasque. Mais la SAM a connu des difficultés financières, elle avait tout juste les moyens d'assurer son fonctionnement mais pas l'entretien de l'immeuble. Les actionnaires se sont divisés. Il y a deux ans, une majorité d'entre eux s'est rapprochée du gouvernement pour proposer de céder l'actif, c'est-à-dire la propriété du bâtiment sous conditions.

La première était de consentir la jouissance et le droit d'occupation à titre gracieux et pour 99 ans à la Fédération des groupements français de Monaco. La seconde consistait à assurer les travaux de rénovation nécessaires. »

Symbole de l'attachement à la France

Le gouvernement a accepté sans hésiter. La totalité des actionnaires lui ont donc cédé gratuitement leurs actions au travers de la Société nationale de financement (SNF).

L'État va ainsi s'attacher à réaliser prochainement les importants travaux qui lui incombent en tant que nouveau propriétaire.

Par ailleurs, une subvention annuelle forfaitaire de 60 000 euros sera versée à la Fédération des groupements français de Monaco pour faire assurer le bon fonctionnement de la Maison de France.

Une manière symbolique de démontrer les liens forts qui existent entre la Principauté et la France.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.