“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'autopsie d'Hélène Pastor pratiquée ce vendredi

Mis à jour le 23/05/2014 à 08:32 Publié le 23/05/2014 à 08:21
Hélène Pastor avait été entendue par la police quelques jours avant son décès

Hélène Pastor avait été entendue par la police quelques jours avant son décès C.Albuquerque/Bestimage

L'autopsie d'Hélène Pastor pratiquée ce vendredi

Pendant que la Principauté de Monaco est encore plongée dans la stupeur à l'annonce du décès, mercredi matin, d'Hélène Pastor, l'enquête judiciaire suit son cours et n'a pas progressé.

Pendant que la Principauté de Monaco est encore plongée dans la stupeur à l'annonce du décès, mercredi matin, d'Hélène Pastor, l'enquête judiciaire suit son cours et n'a pas progressé.

>> RELIRE.

Ainsi, étape obligatoire dans une procédure criminelle, une autopsie va être pratiquée aujourd'hui à l'institut médico-légal de Nice.

Il s'agit de confirmer que la septuagénaire monégasque a succombé à ses multiples blessures occasionnées lors du guet-apens le 6 mai dernier devant l'hôpital l'Archet de Nice. Elle avait été atteinte par une cinquantaine de petits plombs de chasse tirés à bout portant à la mâchoire, à la gorge et à l'abdomen.

>> RELIRE.

Et ce, dans la perspective d'un éventuel procès si les auteurs sont arrêtés un jour.

Ces examens médico-légaux sont, en effet, très utiles pour les expertises balistiques, en particulier les trajectoires.

>> RELIRE. Fusillade de Nice: Hélène Pastor est décédée

La date des obsèques de MmePastor n'est pas connue.

Son chauffeur et majordome, décédé le samedi 10 mai dernier devait, quant à lui, être conduit à sa dernière demeure dans son pays natal en Égypte.

>> RELIRE.

>> RELIRE.

>> RELIRE.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.