"J’ai mis un an à monter ce projet", elle se fait voler son food truck d'une valeur de 100.000 euros

Le food truck flambant neuf de cette cheffe d’entreprise traiteur a été volé à Grasse dans la nuit de vendredi à samedi. Plus d’un an de travail et 100.000€ d’investissement évanouis.

Article réservé aux abonnés
Gaëlle Arama Publié le 08/01/2023 à 19:20, mis à jour le 08/01/2023 à 20:10
Sandrine Collonge est désespérée après le vol de son food truck samedi. Photo G. A

Depuis samedi soir, Sandrine Collonge est désespérée. Au bord des larmes. Le projet que cette Cannoise prépare depuis un an vient de s’écrouler.

Dans la nuit de vendredi à samedi, son food truck flambant neuf a été volé dans le parc d’activités les Bois de Grasse, 7 avenue Michel Chevallier. "Je l’ai garé devant mon laboratoire, collé entre mes deux voitures, vendredi à 18h30. Samedi à 17h, il n’était plus là. Et pourtant, je le changeais de place régulièrement".

Un choc pour cette cheffe d’entreprise, traiteur dans l’événementiel depuis sept ans, qui avait réceptionné il y a un mois à peine ce rutilant Peugeot Boxer, entièrement aménagé pour des prestations culinaires itinérantes.

Équipé sur mesure

Le camion avait été entièrement équipé sur mesure dans la Drôme. DR.

D’un noir mat très classe, 3 tonnes, siglé La Brigade du feu, immatriculé EW737ND.

C’est le nouveau nom que Sandrine Collonge avait choisi pour faire évoluer l’activité de sa société Sandrine Events forte de dix collaborateurs. "Il était entièrement équipé sur mesure avec deux frigos, un four, une enceinte, un brasero. Je l’avais fait aménager par une société spécialisée dans la Drôme où je suis allée le chercher le 5 décembre. J’ai pu faire trois prestations avec ces dernières semaines".

Un an de préparation, 100.000€ d’investissement et son outil de travail évanouis. Car le projet consistait à développer le food truck en mode burger, tapas ou brasero.

"J’étais en pleine commercialisation. J’avais prévu une prestation le 5 février à Cannes à la Croix des Gardes, puis un Festival de musique à Toulon, une présence sur des brunchs de mariage, des courses sportives..." explique cette triathlète de 48 ans.

Battante comme sur l’iron man en 2019, la cuisinière, arrivée 5e à la Coupe du monde de burger en mars dernier, est désemparée. Sa plainte pour vol déposée samedi soir au commissariat de Grasse, elle espère que "les caméras de surveillance donneront quelque chose". Mais craint que son food truck soit déjà loin. "Même si mon assurance me permet d’en racheter un autre, j’avais attendu six mois pour l’avoir neuf..."

"Avec le covid, j’avais tout perdu"

D’un noir mat très classe, ce food truck de 3 tonnes est siglé La Brigade du feu. DR.

Un vol insolite et lamentable qui tombe mal. "Avec le covid, j’avais tout perdu. Mais j’ai remonté l’activité et fait une année 2022 exceptionnelle. J’avais de la trésorerie, ce qui m’a permis d’investir dans le food truck tout en prenant un crédit".

Depuis la mauvaise nouvelle, cette ex restauratrice à Mougins reçoit de nombreux messages de soutien. Ce dimanche soir, elle comptait 420 partages sur les réseaux sociaux. Remercie ses clients pour cette solidarité. Et réfléchit aux solutions pour pouvoir honorer ses engagements. Dans l’espoir de retrouver la trace de son outil de travail...

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.