“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Interview exceptionnelle du prince Albert II au Monaco Press Club

Mis à jour le 03/07/2015 à 08:48 Publié le 03/07/2015 à 08:42
Le prince Albert II entouré par (de gauche à droite) : Bernard d'Alessandri, secrétaire général du Yacht-club, le ministre d'État Michel Roger, et le président du Monaco Press Club Noël Mettay.

Interview exceptionnelle du prince Albert II au Monaco Press Club

À l’aune de l’anniversaire de ses dix ans de règne, le souverain s’est prêté mercredi soir au jeu des questions/réponses avec les journalistes pour évoquer les grandes étapes de ce parcours

À l’aune de l’anniversaire de ses dix ans de règne, le souverain s’est prêté mercredi soir au jeu des questions/réponses avec les journalistes pour évoquer les grandes étapes de ce parcours

Pour clore sa saison de conférences, le Monaco Press Club recevait mercredi soir un invité exceptionnel : le prince Albert II.

Accueilli par le président du club, Noël Mettay. Le souverain s'est prêté, comme il le fait rarement, au jeu des questions réponses avec les journalistes de Monaco pour évoquer ses dix ans de règne, à la tête d'un pays "qui se porte bien", glisse-t-il en préambule.

 "Nous avons su renégocier certains virages de bonne façon, avec une gestion rigoureuse en mettant l'accent sur nos forces et en sachant attirer les bonnes personnes".

Un pays porté par "la logique de l'éthique", le développement des mètres carrés par une extension sur la mer "qui correspond à nos besoins pour les dix à vingt années à venir". Et par la volonté de continuer les projets amorcés pendant sa première décennie de chef d'Etat.

Bonne entente avec Rybolovlev

Ce bilan, la centaine d'invités réunie au Yacht-club a pu le découvrir en images, en prélude de la conférence animée par François Chantrait. Via les extraits d'un film de quinze minutes retraçant les dix années de règne.

Le journaliste Jean-Louis Filc a en effet derushé 46 heures d'images pour monter ce reportage qui sera diffusé, place du Palais, le 11 juillet prochain.

Dans un registre plus léger, le souverain a aussi loué les résultats de foot et la "belle dynamique" de l'AS Monaco.

"En début de saison dernière, personne n'aurait imaginé un tel parcours, surtout en Champions League". Désamorçant par la même occasion les relations qu'on lui prête houleuses avec le président du club, Dmitri Rybolovlev. 

"Il n'y a jamais eu de mauvaise entente entre lui et moi. C'est une pure invention. Et j'ai été informé régulièrement de la bonne marche du club".

Au micro, le prince a d'ailleurs espéré "une issue favorable" quant aux accords entre le club et la ligue remise en cause par le Conseil d'État. Et a confirmé sa volonté que le gouvernement princier participe aux travaux de rénovation du centre d'entraînement de La Turbie.

"Ce complexe n'est pas une idée farfelue des dirigeants de l'AS Monaco. Mais il répondra aux normes et correspondra à ce qui se fait de mieux en Europe".

"Les jumeaux sont complices"

La rencontre s'est conclue sur un ton plus intime, quand le souverain a parlé de ses enfants, le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella. "Ils sont très complices, ne se plaignent pas, sourient beaucoup et sont au bon air du Mont Agel".

Pour leur avenir, leur père a formé, mercredi soir, le vœu "qu'ils puissent avoir une belle jeunesse et qu'ils puissent toujours profiter d'une belle planète à l'avenir".

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct