“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Installation d'un Spar au marché à Monaco: la colère de Jean-Louis Goguet

Mis à jour le 17/04/2012 à 09:29 Publié le 17/04/2012 à 07:05
La future supérette s'ouvrira sur deux niveaux et 300 m2, sous les arcades de la place du marché.

La future supérette s'ouvrira sur deux niveaux et 300 m2, sous les arcades de la place du marché. G. L.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Installation d'un Spar au marché à Monaco: la colère de Jean-Louis Goguet

Le chef d’entreprise a découvert le projet de nouvelle enseigne alors qu’il gère déjà deux magasins

Le chef d’entreprise a découvert le projet de nouvelle enseigne alors qu’il gère déjà deux magasins

FU-RIEUX. Il n'y a pas d'autre mot pour décrire l'état d'esprit de Jean-Louis Goguet, le patron du supermarché Casino du boulevard Albert-Ier et d'un Spar au Metropole. Le chef d'entreprise, franchisé du groupe Casino (propriétaire de SPAR), vient en effet de découvrir, presque par hasard, que Casino installait un Spar sur la place du marché !

Ce qui revient, pour le groupe, à se concurrencer lui-même.

Et pourtant, lorsque Pierre Brezzo, alors encore président de l'Union des commerçants et artisans avait appelé à la redynamisation du marché de la Condamine, Jean-Louis Goguet avait de nouveau déposé un dossier en ce sens comme il l'avait déjà fait une première fois en 2006. En pure perte donc.

« Je suis en colère, commente Jean-Louis Goguet. Je suis déjà franchisé Spar et le groupe Casino, dont dépend Spar, vient m'installer un concurrent à quelques centaines de mètres ! Le pire c'est que je l'ai appris par l'agent immobilier. Personne, que ce soit en mairie ou du groupe Casino dont je dépends ne m'avait alerté !» Pour Jean-Louis Goguet, le coup est rude. Il vient en effet d'investir lourdement boulevard Albert-Ier pour une extension de son supermarché Casino de près de 500 m2.

« Je ne signerai pas de nouveau ! »

Pourquoi un groupe se concurrencerait-il lui-même ? « C'est incompréhensible,admet Jean-Louis Goguet. D'autant qu'ils vont y perdre. Je vous l'annonce, il ne me reste plus qu'un an de contrat avec le groupe Casino, je peux vous dire que je ne signerai pas de nouveau avec eux l'an prochain dans ces conditions ! » Au marché de la Condamine, Jean-Louis Goguet envisageait, dans le dossier qu'il avait déposé, d'aménager la surface actuelle de façon à libérer 200 à 300 m².

Il proposait d'y installer un commerce généraliste de proximité, avec des rayons de spécialités italiennes et asiatiques. Lorsque nous l'avions interrogé en octobre dernier, Jean-Louis Goguet soulignait dans nos colonnes qu'il faudrait apporter «une offre réelle à la Condamine et parvenir à s'entourer de bons commerçants»...

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.