“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils se font passer pour le prince Albert de Monaco pour soutirer de l'argent à des chefs d'entreprise

Mis à jour le 16/03/2018 à 21:12 Publié le 16/03/2018 à 21:13
Preuve que les escrocs sont organisés et aguerris sur le plan technologique, l'une des victimes a reçu un appel affichant le numéro du standard... du Palais princier!

Preuve que les escrocs sont organisés et aguerris sur le plan technologique, l'une des victimes a reçu un appel affichant le numéro du standard... du Palais princier! Photo Franz Chavaroche

Ils se font passer pour le prince Albert de Monaco pour soutirer de l'argent à des chefs d'entreprise

La tentative d’extorsion de fonds à Michèle Cotta, fin septembre, par un sosie du souverain n’était pas un cas isolé. Trois chefs d’entreprise viennent d’être la cible d’une "bande organisée".

La première fois, c’était le 27 septembre dernier. Ce matin-là, un individu ressemblant au prince Albert II prend contact avec une célèbre journaliste française, la Niçoise Michèle Cotta.

>> LIRE AUSSI. Un faux prince Albert de Monaco tente d'arnaquer une célèbre journaliste

Au cours d’une conversation vidéo par WhatsApp, totalement surréaliste, l’usurpateur lui demande de l’argent pour libérer un journaliste monégasque enlevé par un groupe islamiste. La journaliste n’est pas dupe. Elle flaire l’arnaque et la raconte dans nos colonnes.

Une enquête est ouverte. A ce jour, elle n’a pas permis de retrouver celui, ou ceux, qui ont mis sur pied cette tentative d’extorsion de fonds.

"Bande organisée"

Six mois...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct