“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ils roulent pour les énergies renouvelables

Mis à jour le 19/03/2014 à 08:44 Publié le 18/03/2014 à 07:11
Jean-Michel Mattas et Roger Augier espèrent finir dans le top 5 cette année.

Jean-Michel Mattas et Roger Augier espèrent finir dans le top 5 cette année. O.P.

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Ils roulent pour les énergies renouvelables

Ils seront 85 à prendre le départ de la 15e édition du rallye organisé par l’Automobile Club de Monaco. Pleins feux sur l’un de ces passionnés, Jean-Michel Mattas, vainqueur en 2007

Ils seront 85 à prendre le départ de la 15e édition du rallye organisé par l’Automobile Club de Monaco. Pleins feux sur l’un de ces passionnés, Jean-Michel Mattas, vainqueur en 2007

Ne vous y trompez pas, le rallye des énergies renouvelables organisé par l'Automobile Club de Monaco est tout sauf une promenade de santé. Il s'est même sérieusement professionnalisé ces dernières années, avec l'arrivée de pilotes chevronnés.

Jean-Michel Mattas a été, au volant d'une Toyota Prius, le premier vainqueur de « l'ère moderne » de cette compétition : « C'est vraiment particulièrement exigeant, il faut être très concentré tout au long du parcours », explique le passionné qui, à 66 ans, participera à sa neuvième édition.

Commissaire général adjoint de l'ACM, il se met donc chaque année en congés de l'Automobile Club, et surtout de l'organisation du rallye, pour participer à cette aventure aux côtés de son copilote Roger Augier.

Régularité et consommation minimale

Le pilote explique le principe de base, les fameuses spéciales de « régularité » : « On apprend avant chacune d'entre elles à quelle vitesse l'on doit aller. Cela peut être 48 km/h. Et nous devons être toujours à cette vitesse-là. Ce qui est parfois impossible dans un virage en épingle, par exemple. Il n'est pas question de passer à plus de 30 quand Sébastien Loeb lui-même ne passait pas les 40. Il y a donc des pénalités si l'on n'est pas à la bonne vitesse au moment des points de contrôle, dont personne ne connaît le positionnement. Et ce qui complique encore l'affaire, et qui diffère par rapport au rallye historique, c'est qu'il faut essayer de consommer le moins possible. Sous peine, là aussi, de pénalités. » On comprend donc mieux la concentration et le besoin impérieux d'un bon copilote.

Jean-Michel Mattas partira, cette année encore, au volant d'une Prius. Mais le tout dernier modèle appelé « Plug-in hybrid », qui peut être rechargé directement en électricité. Il fera partie des quelque 70 % de la flotte qui concourront dans cette catégorie hybride. « Nous serons verts au maximum puisque je roule avec des pneumatiques Yocohama gonflés à l'azote et fabriqués en partie avec de l'écorce d'orange. Mon sponsor est aussi vert puisqu'il s'agit de Monaco data center, le premier hébergeur de données en Principauté qui fonctionne avec des panneaux solaires. » Enfin, Jean-Michel Mattas roulera aussi pour la bonne cause en arborant les couleurs de Monaco disease power, une association qui lutte aux côtés des enfants et adultes handicapés.

Avec son copilote, il prend ce matin la direction d'Annecy-le-Vieux, l'une des trois villes de rassemblement avec Lugano en Suisse et Clermont-Ferrand.

Tous les concurrents se dirigeront ensuite vers Aix-en-Provence avant de rallier la Principauté ce vendredi*. Le même jour sera donné le départ du rallye « Zéro Emission-No noise » qui est 100 % électrique. À noter encore qu'un village « partenaires », situé près du Parc fermé à Monaco, sera ouvert au public dès demain et tout au long de la manifestation, avec au programme diverses expositions et animations, basées sur le thème de la voiture de demain et du développement durable.

*Nous reviendrons plus en détail sur le déroulé complet de la compétition dans une prochaine édition.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.