“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il tente d'étrangler sa femme pensionnaire d'une maison de retraite à Draguignan

Mis à jour le 02/05/2014 à 08:40 Publié le 01/05/2014 à 19:15
Grosse frayeur, hier, à la maison de retraite Tonus Vitamine où un homme venu rendre visite à sa femme aurait tenter de l'étrangler. Le personnel s'est interposé.

Grosse frayeur, hier, à la maison de retraite Tonus Vitamine où un homme venu rendre visite à sa femme aurait tenter de l'étrangler. Le personnel s'est interposé. C. Chavignaud

Il tente d'étrangler sa femme pensionnaire d'une maison de retraite à Draguignan

Jeudi, en fin de matinée, au sein de la maison de retraite dracénoise, Tonus Vitamine. Un homme, âgé d’environ soixante-dix ans, aurait tenté d’étrangler sa femme, atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Jeudi, en fin de matinée, au sein de la maison de retraite dracénoise, Tonus Vitamine. Un homme, âgé d’environ soixante-dix ans, aurait tenté d’étrangler sa femme, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Ses jours ne seraient pas en danger.
« Il a indiqué qu’il voulait la supprimer », a fait savoir, le directeur de l’établissement Patrice Lemoine. C’est en tout cas ce qu’il aurait déclaré au personnel soignant arrivé en catastrophe dans la chambre après avoir entendu des hurlements. La victime, âgée de 75 ans environ, n’a en effet plus toute sa tête.

Mise en place d’une cellule psychologique
Le couple, choqué par cette altercation, a été transféré vers le centre hospitalier de Draguignan pour y subir des examens complémentaires. Une cellule psychologique a par ailleurs été mise en place pour le personnel.
 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.