“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il se fait passer pour un tsar à la terrasse d'un restaurant et envoie sa note à l'ambassade de Russie

Mis à jour le 27/10/2018 à 07:24 Publié le 27/10/2018 à 07:27
Le "tsar" avait été conduit au CHPG illico après sa consommation.

Le "tsar" avait été conduit au CHPG illico après sa consommation. Archives MM

Il se fait passer pour un tsar à la terrasse d'un restaurant et envoie sa note à l'ambassade de Russie

Quelle sanction faut-il infliger à une personne apparaissant atteintes de troubles mentaux? Dès que les frontières disciplinaires s'estompent, le choix entre soigner ou punir tient du bon sens.

Les juges du tribunal correctionnel ont trouvé le parfait équilibre: la relaxe au bénéfice du doute pour un prévenu absent à la barre et des plus originaux...

Le 20 mai dernier, attablé à la terrasse du Stella Polaris, sur le port Hercule, un ressortissant allemand consomme pour 18,40 € de boissons. Au moment de régler l'addition, il se déclare diplomate russe et demande l'envoi de la note à son ambassade pour le paiement. Aussitôt interpellé, il donne une fausse identité et se prétend tsar de Russie.

Déjà emprisonné quatre mois à Monaco en 1991

Après une telle définition, un détour par le CHPG apparaît évident. Même obligé! Il est vu par un psychiatre qui diagnostique une altération du discernement due à une pathologie alcoolique...

Entre-temps, les policiers consultent leur fichier et arrivent, malgré les multiples déclinaisons de son état civil, à relever le passage de l'individu à la maison d'arrêt du Rocher en 1991 afin de purger une peine de quatre mois d'emprisonnement.

Puis, on le retrouve sur le territoire monégasque en 1995 avec une autre identité, somme toute des plus farfelues pour un Allemand: Stanislas Gorbatchev! Les inspecteurs poussent aussi leurs investigations outre-Rhin où il est loin d'être un inconnu. Onze mentions figurent sur son casier judiciaire. Mais chaque fois il a été déclaré irresponsable de ses actes.

A l'audience, le président Florestan Bellinzona n'est pas surpris de constater que ce drôle de prévenu n'a pas voulu comparaître. «Cet homme est alcoolique mais pas fou. Il veut échapper à la justice», souligne-t-il avant le lire un courrier envoyé pour expliquer cette absence. Après le passage en revue des personnalités et administrations monégasques où chacun en prend pour son grade, le magistrat fait ressortir, avec humour, une phrase où l'individu veut «transformer le palais de justice en centre commercial». Car il n'aurait pas confiance dans l'équité des procureurs et juges...

"Transformer le palais de justice en centre commercial"

Pourquoi le Parquet a-t-il décidé de poursuivre et de sanctionner le fautif pour ses incivilités? «Afin que ce personnage ne prenne plus Monaco pour des arrêts-buffets, martèle le premier substitut Olivier Zamphiroff. Chaque fois, il se goberge de bons crus et de mets de qualités. Il faut être rigoureux. Si cet homme s'était présenté, face à l'argument de folie vous auriez pu demander une expertise psychiatrique. Mais aujourd'hui, vous n'avez pas assez d'éléments pour l'écarter de sa responsabilité. Je réclame deux mois ferme!»

Les juges ont toutefois préféré prononcer la relaxe. Car ils doutent du fait que le prévenu soit entièrement responsable de ses actes...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct