“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il poignarde son épouse en pleine rue aux Moneghetti

Mis à jour le 23/08/2019 à 10:28 Publié le 23/08/2019 à 10:28
Le drame s’est déroulé dans le paisible quartier des Moneghetti hier vers 18 h 30, à Monaco.

Le drame s’est déroulé dans le paisible quartier des Moneghetti hier vers 18 h 30, à Monaco. T.M.

Il poignarde son épouse en pleine rue aux Moneghetti

Hier, pris d’un coup de folie, un homme d’une quarantaine d’années a asséné « une quinzaine » de coups de couteau à son épouse, qui s’est réfugiée dans une boutique entre la vie et la mort

Un drame familial d’une rare violence a secoué le quartier des Moneghetti, hier soir à Monaco. Vers 18 h 30, un homme d’une quarantaine d’années a poignardé en pleine rue et « à une quinzaine de reprises », selon des témoins, son épouse.

L’homme a été aussitôt interpellé par des agents de la Sûreté publique sans opposer de résistance. Son épouse, elle aussi âgée d’une quarantaine d’années, s’est réfugiée dans la boulangerie Costa où elle a été, selon un autre témoin, aussitôt assistée par un passant.

Rapidement prise en charge par les sapeurs pompiers de Monaco et le SMUR, la victime a été transférée vers le CHPG avant d’être finalement conduite vers l’hôpital Pasteur de Nice, sous escorte policière.

Hier soir, son pronostic vital était engagé.

L’auteur des faits est « de Monaco »

Pour l’heure, impossible de savoir les raisons du différend qui a conduit cet homme, « de Monaco » selon des sources officielles, à un tel excès de violence. Pris d’un coup de folie, il a lacéré son épouse qui, elle, « n’est pas de Monaco », sur plusieurs parties du corps.

Une enquête a été ouverte auprès du Parquet de Monaco pour tentative d’homicide.

Hier soir, un périmètre de sécurité avait été établi autour de la boulangerie Costa où trois agents de la police scientifique procédaient à différents relevés d’indices et prélèvements à l’intérieur de la boutique et sur le trottoir. Un temps interrompu pour permettre l’intervention des secours et l’évacuation de l’auteur des faits, la circulation a été rouverte peu avant 20 heures.

Témoins abasourdis

Sur place, peu de témoins restaient mais tous étaient abasourdis par l’horreur de la scène.

Le dernier acte d’une telle sauvagerie en Principauté remonte au 25 février 2017 lorsqu’un commis de cuisine italien d’origine albanaise, Rikard Nika, depuis reconnu irresponsable de ses actes et interné en Italie, avait tué son collègue et cuisinier du restaurant Le Pulcinella, Alfio Fallica, de trente-trois coups de couteau.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.