Rubriques




Se connecter à

"Il était tellement ivre qu’il titubait". Un homme au volant d'un 4x4 renverse une petite fille pendant la fête de la musique au Plan-de-la-Tour

Ce lundi 21 juin au soir, le drame s’est joué de peu dans ce village. Heureusement, l’enfant n’est que légèrement touchée. Le conducteur, fortement alcoolisé, avait forcé le passage pour s’engager sur cet axe devenu piéton pour la soirée.

Pierre PANCHOUT Publié le 22/06/2021 à 18:15, mis à jour le 22/06/2021 à 18:33
Fête de la Musique au Plan de la Tour P.P

Une fête gâchée mais un incident qui finit, heureusement, sans drame. Lundi 21 juin, peu après 21h, un homme fortement alcoolisé a renversé une petite fille âgée de 6 ans après avoir bravé l’interdiction de circuler sur l’avenue du Général Leclerc, en plein cœur du village du Plan-de-la-Tour. Les concerts battent alors leur plein et personne ne remarque le véhicule qui force le passage, pourtant barré, afin de s’engager sur cet axe devenu piéton pour la soirée.

Laetitia, témoin de la scène, raconte : "Je déjeunais en terrasse lorsque j’ai entendu des cris d’enfants. La voiture a déboulé d’on ne sait où et a manqué de renverser plusieurs bambins qui jouaient là avant de finir par percuter cette enfant. Écrasant au passage sa poussette en jouet. J’ai entendu la mère et les autres petits hurler et une véritable scène de panique a suivi. Mon propre fils a accouru vers moi en criant 'elle est morte ! Elle est morte !'. Les enfants autour étaient tous choqués. Le chauffard, lui a poursuivi sa route, ne s’étant semble-t-il rendu compte de rien..."

Dans le cadre du dispositif de sécurité, un camion bloque la voie quelques mètres plus loin et oblige le conducteur du 4x4 à s’arrêter pour de bon. "Là, des hommes se sont jetés sur lui et lui ont arraché ses clés puis l’ont obligé à sortir de son véhicule. Il était tellement ivre qu’il titubait et a fini par s’écrouler au sol !" Quelques instants plus tard, l’individu a été interpellé par la police municipale avant d’être remis à la gendarmerie.

Très légèrement touchée, la petite fille a néanmoins été transportée dans la soirée à l’hôpital Lenval de Nice pour être examinée. Dans l’après-midi de mardi, ses proches étaient rassurés quant à son état de santé. Plus de peur que de mal.

 

"On a tous en tête l’attentat de Nice "

Pour autant, la scène a évidemment bouleversé Laetitia comme nombre de personnes présentes. "On a tous en tête l’attentat de Nice quand cette scène survient", poursuit-elle. "Mon fils avait encore la boule au ventre le lendemain. Quant à moi, j’ai vomi lorsque je suis rentrée à la maison..."

"Comment cela a-t-il pu se produire ? ", interrogent logiquement cette mère de famille et les autres témoins de la scène.

Le maire du Plan-de-la-Tour, Laurent Giubergia, s’explique : "Pour bloquer l’accès, un véhicule de la police municipale était stationné. Mais, mal positionné, il a permis à ce 4x4 de passer et de poursuivre sa route. Je ne fuirai pas mes responsabilités : les familles présentes pensaient être en parfaite sécurité et ce n’était manifestement pas le cas. Je prends cet incident comme un très sérieux avertissement qui va désormais diriger la suite de mon mandat", a-t-il déclaré.

 

Le chauffard a pour sa part passé la première nuit de l’été en cellule de dégrisement. Son état d’ébriété étant tel qu’il n’a pu être interrogé immédiatement par les militaires de la brigade de Sainte-Maxime. En fin d’après-midi, ce mardi 22 juin, l’homme était toujours en garde à vue.

 

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.