“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'exploit médical du CHPG de Monaco contre les douleurs "suicidaires"

Qui était Fehmi, le jeune homme de 20 ans décédé après son interpellation à Auch...

Jean-François Colosimo, Jean-Claude Guibal et Pascal Picq ont tâché de faire un lien entre l'évolution de l'homme, le retour du spirituel et la mutation des sociétés.

Autopsie de notre société : qu'est-ce qui ne va pas ?

Inondations meurtrières dans l'Aude: la tristesse du prince Albert II

Le hameau de Granile, dans la Roya, coupé du monde après un éboulement

"Il était à bout": les explications de l'avocate après le suicide du détenu mis en examen dans l'attentat du 14-Juillet à Nice

Mis à jour le 06/08/2018 à 18:39 Publié le 06/08/2018 à 18:45
Aleksander H était poursuivi pour un rôle périphérique dans l’attaque terroriste du 14 juillet 2016.

Aleksander H était poursuivi pour un rôle périphérique dans l’attaque terroriste du 14 juillet 2016. Archives Franz Chavaroche

"Il était à bout": les explications de l'avocate après le suicide du détenu mis en examen dans l'attentat du 14-Juillet à Nice

Aleksander H., poursuivi pour avoir été l’un des maillons de la chaîne qui avait fourni les armes à Lahouaij Bouhlel, ne supportait pas d’être assimilé à un terroriste. L’Albanais s’est pendu en prison

Aleksander H. a mis fin à ses jours le 8 juin à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. Il a été retrouvé pendu avec un lacet dans sa cellule en début d’après-midi.

Cet Albanais de 38 ans était incarcéré dans la plus grande prison d’Europe, en banlieue parisienne, depuis décembre 2016, dans le cadre de l’enquête sur l’attentat du 14 juillet.

Sa détention provisoire venait d’être prolongée trois jours avant son suicide.

Aleksander H. était mis en examen pour complicité d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et infraction à la législation sur les armes en lien avec une entreprise terroriste.

Terrorisme... ce mot qui le...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct