“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Huit jours avec sursis pour une sortie entre étudiants alcoolisés à Monaco

Mis à jour le 24/02/2014 à 09:04 Publié le 24/02/2014 à 08:47
Palais de justice de Monaco
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Huit jours avec sursis pour une sortie entre étudiants alcoolisés à Monaco

Rats de cave ou plaisanteries d'étudiants sous l'effet de l'alcool ? A l'audience, le Tribunal correctionnel a plutôt penché pour la seconde version. Mais à l'issue de leur comparution, Florent et Nicolas ont vu tout de même leurs exploits sanctionnés par huit jours de prison avec sursis.

Rats de cave ou plaisanteries d'étudiants sous l'effet de l'alcool ? A l'audience, le Tribunal correctionnel a plutôt penché pour la seconde version. Mais à l'issue de leur comparution, Florent et Nicolas ont vu tout de même leurs exploits sanctionnés par huit jours de prison avec sursis.

En ce jour d'avril dernier, ces deux jeunes d'une vingtaine d'années font la fête. La boisson aidant, ils décident d'entreprendre une expédition défoulement !

Alors, pourquoi ne pas fracturer à coups de pied la porte d'une cave de la résidence « La Tramontane », avenue des Papalins ? Il est toujours bon de repartir avec deux clubs de golf et des livres... Au passage, pour parfaire la libération de leurs pulsions, ils ont l'idée de vider un extincteur.

Évidemment, le propriétaire des lieux a déposé plainte pour vol et dégradations volontaires. Avec la vidéosurveillance, c'était un jeu d'enfant de repérer ces deux malfrats d'occasion. Ils n'avaient d'ailleurs pas grand-chose à dire au président Cyril Bousseron pour qualifier leurs prouesses : « On avait bu et on voulait s'amuser... »

Le procureur Michaël Bonnet en conviendra : « C'est un amusement certain. Mais avec des conséquences étranges. Les deux prévenus ont d'abord commencé par brûler des papiers dans les sous-sols, puis dégrader la porte d'une cave pour y voler divers objets. Sans parler du reste. Pour l'ensemble, vous condamnerez chacun à 500 euros d'amende pour les délits et 100 euros pour la contravention. »

Après en avoir délibéré, le Tribunal prononcera des peines de huit jours de prison avec sursis, plus 200 euros d'amende.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.