“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Hommage au jeune policier Fabrice Ruffin

Mis à jour le 05/06/2018 à 05:15 Publié le 05/06/2018 à 05:15
Moment de recueillement après le dépôt de gerbe.

Moment de recueillement après le dépôt de gerbe. S.I.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Hommage au jeune policier Fabrice Ruffin

Beaucoup d'émotion lors de l'hommage rendu pour le 10e anniversaire de la disparition de Fabrice Ruffin, gardien de la paix, Brigadier Major de la Brigade Anti-Criminalité de Menton (BAC), victime dans l'exercice de ses fonctions le 4 juin 2008 d'un accident mortel de la circulation sur la commune de Beausoleil.

Beaucoup d'émotion lors de l'hommage rendu pour le 10e anniversaire de la disparition de Fabrice Ruffin, gardien de la paix, Brigadier Major de la Brigade Anti-Criminalité de Menton (BAC), victime dans l'exercice de ses fonctions le 4 juin 2008 d'un accident mortel de la circulation sur la commune de Beausoleil.

Né à Menton

Aux côtés de la famille, Gwenaëlle Chapuis, sous-préfète Nice-Montagne, le maire Gérard Spinelli et le commissaire Frédéric Le Pollozec (qui représentait la Direction Départementale de la Sécurité Publique) ont déposé une gerbe sur le lieu de l'accident, dont fut victime ce jeune policier de 34 ans qui paya de sa vie, l'accomplissement sans faille de son devoir.

Sur place, la Ville de Beausoleil avait souhaité apposer une plaque commémorative pour honorer son souvenir et rappeler les risques encourus chaque jour avec courage par les représentants de la force de l'ordre. Des policiers nationaux, municipaux, sont venus nombreux rendre hommage à leur ancien collègue.

Fabrice Ruffin avait débuté sa carrière par l'École des Pompiers de Paris avant d'intégrer l'École de Police des gardiens de la Paix. Quelques années plus tard, il choisissait de se rapprocher de sa famille et de retrouver Menton où il était né.

Affecté depuis près d'un an à la Brigade Anti-Criminalité, au moment du terrible accident, Fabrice Ruffin avait inscrit son parcours dans l'exemplarité. Celle d'un policier au service de ses concitoyens et de l'intérêt public, de nuit comme de jour, en toutes circonstances, jusqu'aux plus dramatiques.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.