“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Guide Michelin: "Cette étoile arrive au bon moment" pour Marcel Ravin

Mis à jour le 07/02/2015 à 11:36 Publié le 07/02/2015 à 11:32
Avec son étoile, Marcel Ravin devient presque un ambassadeur. Il rejoint le cercle fermé des chefs antillais distingués par le Guide Michelin.

Avec son étoile, Marcel Ravin devient presque un ambassadeur. Il rejoint le cercle fermé des chefs antillais distingués par le Guide Michelin. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Guide Michelin: "Cette étoile arrive au bon moment" pour Marcel Ravin

Le chef du Blue Bay, l’un des établissements de la SBM, vient de recevoir la précieuse distinction. Marcel Ravin figure désormais dans le guide rouge aux côtés des meilleurs cuisiniers

Le chef du Blue Bay, l’un des établissements de la SBM, vient de recevoir la précieuse distinction. Marcel Ravin figure désormais dans le guide rouge aux côtés des meilleurs cuisiniers

"Je n'ai jamais reçu autant d'appels en une journée!" Marcel Ravin, le chef du Blue Bay, vient d'accrocher une première étoile sur sa veste. Une entrée dans la cour des meilleurs cuisiniers: le sacre par le très célèbre Guide Michelin.

Le Graal que poursuivait depuis dix ans ce dynamique quadragénaire originaire de la Martinique.

Marcel Ravin a pris les commandes du Blue Bay à son ouverture en 2005. "J'ai connu Sergio Mangini (le directeur du Monte-Carlo Bay, NDLR) il y a une quinzaine d'années en Belgique où nous travaillions. Il m'avait dit à l'époque : "J'aimerais avoir un chef comme vous." Lorsqu'il m'a appelé pour prendre les commandes duBlue Bay, j'avoue, j'ai été un peu pris de panique. C'était un gros challenge mais je suis un compétiteur."

"Je fais une cuisine de produits"

Le chef a donc constitué son équipe et s'est attelé à la tâche. Sergio Mangini lui a laissé carte blanche. "Je ne serai pas venu si j'avais dû être brimé par un concept de cuisine qui ne me correspond pas. J'aime avoir une certaine liberté d'expression dans mon travail."

Marcel Ravin le clame haut et fort: "Je ne fais pas une cuisine "fusion" ou métissée ou à la mode. Je fais une cuisine de produits." La saisonnalité est au cœur de sa carte qui change donc tous les trois mois.

Inutile, donc, d'espérer trouver des fraises en hiver sur le menu.

"Je ne crois pas au hasard mais à la détermination"

"Cette étoile arrive finalement au bon moment, après un travail de construction de dix ans. J'ai appris à connaître les lieux, les attentes de la clientèle. On ne peut pas arriver quelque part et imposer quelque chose aux gens. Non, il faut d'abord les comprendre et les connaître."

"Je ne crois pas au hasard, je crois à la détermination, poursuit le chef étoilé. Ce que je voulais, je me suis donné les moyens de l'obtenir de manière honnête en m'appuyant sur des personnes de confiance, sur une équipe."

Nombreux sont ses proches mais aussi ses clients qui lui ont adressé un petit message de félicitations. Pour autant, cette distinction constitue davantage un point de départ qu'un aboutissement. "C'est le début d'un travail d'excellence que je compte bien poursuivre." Avec, pourquoi pas, une seconde étoile dans le viseur.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.