Grave accident de la route à Èze : un appel à témoins erroné partagé en masse

Un jeune motard a été conduit dans un état critique à l’hôpital après un violent choc avec une voiture à Èze. Un appel à témoins qui indiquait que le conducteur de la voiture était en fuite a été partagé en masse sur les réseaux sociaux. Une information erronée alerte la gendarmerie.

Olivier Sclavo Publié le 19/08/2021 à 20:10, mis à jour le 19/08/2021 à 20:02
Photo d’illustration Photo Clément Tiberghien.

Un accident de la circulation s’est produit vers 13 heures, mardi 17 août, à Èze, impliquant une moto et une voiture. Le motard, un jeune homme, serait entré en collision avec un véhicule dans un virage de la moyenne corniche en direction du village de la Côte d’Azur. Les pompiers évoquent un choc particulièrement violent, à "forte cinétique". Le jeune motard a été conduit à l’hôpital dans un état critique.

Une information erronée massivement partagée

Un appel à témoins indiquant que "le conducteur du véhicule a pris la fuite" est apparu mercredi sur les réseaux sociaux. Massivement partagé sur Facebook (plus de 1.300 fois) et relayé sur Instagram, il demande à "toute personne qui aurait vu quelque chose, la plaque de la voiture ou les circonstances de l’accident", de contacter l’auteur du post.

Selon le message, l’accident s’était produit "à La Turbie", avant que le post ne soit modifié pour que le lieu exact du choc soit indiqué.

Une information erronée indique la commandante Isabelle Manceau, chef d’escadron de la gendarmerie de Menton, dont les hommes ont été appelés sur la collision: "Le conducteur du véhicule n’est pas du tout en fuite."

 

"Les investigations sont en cours pour déterminer les circonstances de l’accident. Nous avons fait les constatations d’usage et entendu les personnes présentes sur les lieux", précise-t-elle.

"Ne pas relayer de fausses informations"

La chef d’escadron raconte qu’un gendarme "est intervenu quand il a vu le post sur Facebook pour rétablir la vérité". Le militaire est remonté jusqu’à l’auteur du post originel pour lui demander que "la fausse information soit retirée".

La commandante Isabelle Manceau rappelle l’importance de "rester vigilant, de faire attention à ne pas relayer de fausses informations, de vérifier les sources d’une information et de consulter les comptes officiels des institutions". 

Le post Facebook a été partagé au moins 1.300 fois. (Photo DR)

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.