“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Grace Kelly vue par Stéphane Bern

Mis à jour le 16/09/2012 à 08:26 Publié le 16/09/2012 à 07:10
Janvier 1957 : la princesse Grace donne naissance à son premier enfant, la princesse Caroline. L'actrice endosse le rôle de mère.

Janvier 1957 : la princesse Grace donne naissance à son premier enfant, la princesse Caroline. L'actrice endosse le rôle de mère. Max PPP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Grace Kelly vue par Stéphane Bern

Trois décennie après le tragique accident de voiture qui coûta la vie à la princesse Grace, Monaco célèbre le souvenir de celle qui reste sa plus emblématique ambassadrice

Trois décennie après le tragique accident de voiture qui coûta la vie à la princesse Grace, Monaco célèbre le souvenir de celle qui reste sa plus emblématique ambassadrice

« L'icône »

« Elle était ''le feu sous la glace''disait d'elle Alfred Hitchcock mais elle est surtout restée une étoile qui brille au firmament. Une icône qui fut doublement princesse finalement. D'abord princesse de cinéma avec son sacre au Festival de Cannes ou à la cérémonie des Oscars. Puis, c'est comme si elle avait traversé le miroir en devenant princesse de Monaco. Les amoureux du cinéma et du gotha y ont trouvé leur compte. Elle est entrée dans la légende de son vivant et aujourd'hui encore, elle incarne le glamour à une époque qui en manque terriblement. »

« L'empreinte d'une princesse »

« La princesse Grace a accompagné le prince Rainier, prince bâtisseur, en faisant rayonner la Principauté. Et en faisant en sorte que Monaco soit connu dans le monde entier.

Mais précisément, le plus bel héritage qu'elle a laissé ce sont toutes les actions caritatives qu'elle a initiées au travers de la Fondation qui porte son nom, de la Croix-Rouge monégasque ou de l'AMADE mondiale. Elle incarnait la grâce et elle a fait de Monaco une capitale de la générosité. »

« Une blessure pour le pays »

« On ne peut pas se résoudre à la mort simple des gens célèbres. Et pendant longtemps, elle a laissé un vide. Les princesses Caroline et Stéphanie se sont données corps et âme pour continuer les actions de leur mère mais les Monégasques se sont sentis orphelins d'une figure maternelle et tutélaire. Une figure irremplaçable.

À l'échelle internationale, beaucoup de gens, comme à l'annonce de la mort de la princesse Diana, se souviennent où ils se trouvaient le jour de la disparition de la princesse Grace. Je fais partie de ceux-là et je me souviens du choc émotionnel que ce fut. »

« Héritage lourd à porter pour la princesse Charlène ? »

« Ce n'est pas simple, mais la princesse Charlène ne doit pas s'inscrire dans les pas de la mère du souverain.

Au même titre que la princesse Grace ne s'était pas inscrite dans les pas de la princesse Charlotte [la mère du prince Rainier III N.D.L.R.]. Chacun doit écrire sa partition pour apporter une pierre à l'édifice. »

Nicole Kidman en Grace Kelly ?

« Je suis très amateur des films biographiques, mais je n'ai pas très envie que l'on touche à un personnage qui m'a ému et dont les blessures de sa disparition sont toujours récentes.

Après, cela reste un film, que j'irai voir par curiosité. Cependant, le choix de Nicole Kidman me semble plus dicté par le marketing que par l'artistique. J'aurais préféré voir une jeune actrice blonde, ressemblant à la Grace Kelly des débuts pour l'incarner. »

 


Le dossier complet sur iPad ou sur le Journal en ligne


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.