“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Gaz, canalisation: la réfection se poursuit sur le Rocher

Mis à jour le 21/01/2014 à 07:48 Publié le 21/01/2014 à 07:05
Les grands axes ont déjà été rénovées. Les équipes s'affairent désormais dans les petites rues du Rocher.
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Gaz, canalisation: la réfection se poursuit sur le Rocher

Des travaux ont été engagés dès 2007 pour rénover les conduites de gaz, les canalisations mais aussi les câbles de télécommunication. Les axes principaux ont d’ores et déjà été traités

Des travaux ont été engagés dès 2007 pour rénover les conduites de gaz, les canalisations mais aussi les câbles de télécommunication. Les axes principaux ont d’ores et déjà été traités

Les travaux ont commencé en 2007 et le chantier n'est toujours pas achevé. Pourtant il n'y a ici rien d'anormal. Il s'agit là de la vaste opération de rénovation des réseaux à Monaco-Ville. Et si elle prend autant de temps, c'est pour minimiser la gêne occasionnée aux riverains. Au lieu de traiter toutes les rues du Rocher en une fois, il a été décidé de procéder voie par voie pour permettre aux touristes de continuer à flâner dans le quartier et surtout aux véhicules de pouvoir circuler, notamment pour effectuer les livraisons auprès des boutiques et restaurateurs.

Coordination

La société Siviam réalise les travaux, sous la houlette de la DAU (Direction de l'aménagement urbain) en collaboration avec les concessionnaires notamment la SMEaux, la SMEG, Monaco Telecom, etc. «Tout a commencé parce qu'il fallait rénover les anciennes canalisations de gaz qui étaient encore en fonte, commente Didier Flèche, technicien territorial en chef, responsable de la section voirie de la DAU. On a donc choisi de refaire l'ensemble des réseaux en une seule fois : eau, assainissement, éclairage public, basse tension, télécommunications... Cela a été l'occasion de faire dans le même temps les revêtements de la voirie. »

Parmi les premières artères à avoir été rénovées, on trouve la rue Emile-Loth, qui part de la mairie pour arriver place du Palais à l'arrière de la cathédrale. Pour la petite anecdote, elle s'appelait à l'origine « rue des briques » alors lorsqu'il a fallu changer le revêtement, ce sont des briques qui ont été privilégiées, à l'inverse du porphyre qui pave les autres rues.

Information des riverains

Aujourd'hui, il reste les plus petites voies à rénover telles que la rue des fours et la ruelle Sainte-Dévote. « Nous avons fait un travail de communication en amont auprès des riverains et des commerçants, rappelle Anthony De Sevelinges, chef de la division des espaces publics de la DAU. Nous leur avons présenté le calendrier des travaux afin qu'ils puissent à s'organiser. Le maximum a été fait pour limiter la gêne et l'accès au Rocher a toujours été maintenu.»

Certes, le chantier n'a pas toujours été une partie de plaisir, surtout pour les professionnels, mais l'investissement est intéressant sur le long terme. Les petites pannes dues à des réseaux vieillissants ne seront plus qu'un lointain souvenir. Et même s'il fallait intervenir, les réparations seront plus aisées. Les concessionnaires, lors des opérations de rénovation, en ont profité pour effectuer une véritable cartographie détaillée des réseaux qui permettra aux techniciens de connaître très précisément l'emplacement des câbles et canalisations.

Désormais, le gros du chantier est achevé. Ne restent à traiter que des voies secondaires telles que la rue Princesse-Marie-de-Loraine. Et après, les riverains seront tranquilles pour quelques dizaines d'années.

En même temps qu'ils sont rénovés, les réseaux sont répertoriés et cartographiés précisément pour aider les techniciens lors de leurs futures interventions.
En même temps qu'ils sont rénovés, les réseaux sont répertoriés et cartographiés précisément pour aider les techniciens lors de leurs futures interventions. Eric Dulière
Didier Flèche (à gauche) et Anthony De Sevelinges supervisent les travaux pour la Direction de l'Aménagement Urbain.
La réfection des réseaux se poursuit sur le R - 24059593.jpg

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.