Garde à vue prolongée pour le couple interpellé après le mouvement de foule à Nice

Le coupe appréhendé lundi soir dans le centre-ville de Nice, après une scène de panique dans la zone piétonne, va être fixé sur son sort ce mercredi en fin de journée. Ce midi, il était toujours entendu dans les locaux de la sûreté départementale, à la caserne Auvare.

Christophe Cirone Publié le 02/05/2018 à 14:45, mis à jour le 02/05/2018 à 14:48
Les images du mouvement de foule lundi soir à Nice. Photo AFP / Valéry Hache

Les policiers continuent à recueillir les plaintes

Les enquêteurs de la brigade des atteintes aux personnes (BAP) cernent désormais mieux les circonstances de la querelle survenue lundi, vers 21 heures, du côté de la place Masséna.

La femme du couple aurait demandé une cigarette à un groupe de personnes qui l'aurait évincée et insultée.

Les esprits s'échauffant, cette femme aurait sorti le pistolet à gaz, avec lequel son compagnon aurait tiré en direction du groupe.

 

C'est cette détonation qui a suscité un mouvement de panique, à la hauteur du 34 rue Masséna, à l'heure où les terrasses de la zone piétonne sont prises d'assaut.

Douze personnes ont été légèrement blessées, dont trois conduites à l'hôpital.

Les policiers continuaient ce mercredi matin à recueillir leurs plaintes, mais aussi celles des commerçants qui ont subi dégâts et grivèleries.

>> RELIRE. "Des enfants se sont fait piétiner": un serveur raconte la panique à Nice lundi soir

Tables et chaises avaient en effet volé. Et dans la confusion générale, certains clients des restaurants avaient pris la fuite sans régler l'addition.

 

>> RELIRE. Les images qui montrent la panique qui s'est emparée de la foule lundi soir dans le centre-ville de Nice

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.