“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Foire-exposition de Monaco: premier bilan mitigé

Mis à jour le 27/10/2014 à 09:36 Publié le 27/10/2014 à 07:10
Maurice Cohen, hier, satisfait par les 6 000 entrées enregistrées dimanche après une fréquentation timide les autres jours.

Maurice Cohen, hier, satisfait par les 6 000 entrées enregistrées dimanche après une fréquentation timide les autres jours. C.V.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Foire-exposition de Monaco: premier bilan mitigé

Maurice Cohen a fait le pari de relancer la Foire de Monaco. Alors que la manifestation se clôt aujourd’hui, les premiers résultats sont en demi-teinte

Maurice Cohen a fait le pari de relancer la Foire de Monaco. Alors que la manifestation se clôt aujourd’hui, les premiers résultats sont en demi-teinte

Il a pris le projet comme un pari. Celui de faire revivre la Foire de Monaco, disparue depuis 2010. L'événement, initié par Maurice Cohen et son équipe, a démarré le 22 octobre dernier et se poursuit jusqu'à ce lundi soir.

Avec quelque 125 exposants dans les stands. Dans tous les genres. Du canapé au saucisson corse. Du fabricant de jacuzzi aux vêtements ethniques. C'est le principe d'une foire-exposition.

Après des premières journées timides, la fréquentation était à la hausse hier. Un dimanche où l'on a dénombré près de 6 000 visiteurs toute la journée sous le chapiteau de Fontvieille. L'occasion de dresser un premier bilan de ce come-back avec le nouveau patron de la foire.

Quel bilan tirez-vous de cette foire que vous organisiez pour la première fois à Monaco ?

C'est un bilan mitigé. La foire est un événement qui n'était plus organisé depuis quatre ans en Principauté. Il fallait le repositionner. Les stands d'exposants qui vendent du gros matériel, comme les jacuzzis ou l'automobile, ont bien marché. Ceux qui proposent des petits produits, en revanche, reprochent un nombre de visiteurs qui n'était pas assez important.

C'est une déception ?

Disons que nous avons 75 % des exposants qui montrent des signes de satisfaction. Et 25 % qui ne le sont pas.

La faute à une proposition de produits pas assez variée ?

Certains exposants, notamment de Monaco, attendaient de voir ce qu'allait donner notre première édition. Je sais que certains sont venus observer le résultat. Et des réservations de stands sont déjà en cours pour l'an prochain.

Vous aviez prévu beaucoup d'animations cette année. Ont-elles favorisé l'affluence ?

Disons qu'elles ont contribué à ce qu'il y ait du passage. Les maquillages d'enfants et les cours de zumba ont drainé pas mal de monde, par exemple.

Pour 2015, la foire restera sur le même format ?

Je pense oui. C'est un événement qui n'a pas le potentiel pour s'étendre sur dix jours. Ceci dit, nous essayerons peut-être d'avancer la date pour ne pas chevaucher avec les vacances scolaires.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.