Rubriques




Se connecter à

Flavio Briatore reprend l'espace dédié au Life club à Monaco

Lancée par Richard Borfiga en juillet 2012, la boîte de nuit a définitivement fermé ses portes le 1er février. L’espace est dorénavant loué et actuellement transformé en un autre concept

Joëlle Deviras Publié le 22/03/2014 à 07:17, mis à jour le 24/03/2014 à 10:12
Titre - 24778310.jpg
C'était le 13 juillet 2012. Le Life-club naissait au Ni-box. Cyril Dodergny

Lancée par Richard Borfiga en juillet 2012, la boîte de nuit a définitivement fermé ses portes le 1er février. L’espace est dorénavant loué et actuellement transformé en un autre concept

Il y a eu le Ni-Club durant trois ans. Puis le Life club de juillet 2012 au 1er février dernier. Et actuellement, de gros travaux sont en cours. C'est l'homme d'affaires italien Flavio Briatore, ancien manager et directeur d'écuries de Formule 1, propriétaire du restaurant Cipriani, qui reprend l'espace.

Il devient locataire de ce niveau, le plus bas du Ni-box. Selon nos sources, ce serait un bail de 600 000 e par an qui aurait été signé.

 

Le nom du locataire circulait depuis l'automne déjà…

Un nouveau concept devrait naître ces prochaines semaines. La discothèque, dont la gestion avait été confiée par Patrice Pastor, propriétaire des lieux, à Richard Borfiga, l'ex-patron du Karé(ment) et figure de la nuit monégasque, aura finalement eu une courte existence.

« Jusqu'à 1.000 personnes par soir »

Et une question plane : pourquoi ?

« J'ai repris la boîte de nuit en 2012 car l'activité était déficitaire,explique Richard Borfiga. Ma mission était de redresser cette affaire. Jusqu'au dernier jour, nous avons été bénéficiaires. Le Life club générait entre 500 et 1 000 personnes le week-end. L'été, c'était 500 à 1 000 personnes par soir. De la folie ! Dès le premier week-end, on a fait fureur. »

Il est exact que Richard Borfiga n'avait pas été choisi par hasard. Avant le Life, il avait transformé le premier étage du Grimaldi Forum en une boîte de nuit rapidement devenue « the place to be » pour la jeunesse monégasque mais aussi azuréenne.

 

L'homme connaît bien le monde de la nuit. En maîtrise les mécanismes, les singularités.

Mais pourquoi, alors, fermer le Life ?

La réponse ne viendra pas du Ni-Box où l'attaché de direction « ne di[t] rien », «ne sai[t] rien ».

Pourtant, en mars, dix réservations de soirée étaient faites. « Elles ont dû être annulées »,affirme Richard Borfiga. Et l'ancien directeur va plus loin :« On aurait fait une année extraordinaire ! »

Alors, pourquoi ?

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.