“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Fin de cavale pour Salah Abdeslam

Mis à jour le 19/03/2016 à 05:14 Publié le 19/03/2016 à 05:14
Salah Abdeslam faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Fin de cavale pour Salah Abdeslam

Le djihadiste en fuite depuis les attentats du 13 novembre a été interpellé hier en Belgique, ainsi que quatre autres personnes. Une étape majeure qui ne signifie pas la fin de l'enquête pour autant

C'était l'homme le plus recherché d'Europe : après 126 jours de cavale, Salah Abdeslam, le seul survivant des terroristes ayant directement participé aux attentats du 13 novembre dernier à Paris et Saint-Denis, a été arrêté, ainsi que quatre autres suspects, hier en fin d'après-midi lors d'une vaste opération des forces de l'ordre belges. Il se cachait dans une maison de deux étages, rue des Quatre-Vents à Molenbeek, la commune où il est né et a grandi.

Ce Français d'origine marocaine âgé de 26 ans, petit délinquant radicalisé qui n'a jamais combattu en Syrie, est soupçonné d'avoir eu au moins un rôle-clé de logisticien dans les attaques les plus meurtrières jamais perpétrées en France. Il avait disparu dans la nature depuis son exfiltration de Paris, le 14 novembre dernier, par des proches, qui l'avaient déposé à Schaerbeek, autre banlieue bruxelloise (lire page ci-contre).

Brusque accélération

Qualifié très rapidement d'« ennemi public numéro un », sa traque s'est brutalement accélérée cette semaine après que des policiers belges ont débusqué, au détour d'une perquisition de routine, trois hommes lourdement armés qui se planquaient dans un appartement sans eau ni électricité du quartier populaire de Forest, mitoyen de Molenbeek.

Les quatre autres personnes interpellées hier sont « le soi-disant Monir Ahmed Alaaj, alias Amine Choukri, [...] les nommés Abid A., Sihane A. et Djemila M., tous membres de la famille qui hébergeait Salah », a détaillé un porte-parole du parquet fédéral belge, Thierry Werts.

Lors de cette intervention de grande ampleur, lancée vers 16 h 30 et qui a duré environ deux heures, le principal intéressé a été blessé à la jambe mais, semble-t-il, sans gravité. Il sera donc en mesure de répondre aux - nombreuses - questions des enquêteurs.

Car si cette arrestation constitue un succès majeur (le Premier ministre, Manuel Valls, a d'ailleurs salué hier le travail des forces de l'ordre belges et le « haut niveau de coopération » entre les deux pays), de nombreuses zones d'ombre demeurent. Plus l'enquête avance, plus « nous nous apercevons que tous ceux qui ont permis, organisé ou facilité [les attentats de Paris] sont beaucoup plus nombreux que ce que nous avions pu penser », a déclaré hier François Hollande.

MaxPPP/EPA et AFP

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.