Rubriques




Se connecter à

Fight Aids : 462 000 euros sous le marteau

Dernier coup de marteau : 462 000 euros ! Dans un mouchoir de poche avec 2010, la vente aux enchères 2011 au profit de l'association Fight Aids Monaco a fait des émules jeudi soir dans les salons du Méridien Beach Plaza.

Cedric Verany Publié le 03/12/2011 à 07:11, mis à jour le 02/01/2012 à 04:43
Fight Aids : 462 000 euros sous le marteau - 15195291.jpg
Sacha Sosno, ici aux côtés de la princesse Stéphanie, est entouré des artistes donateurs de la soirée. Il a vu son réfrigérateur customisé s'arracher à 10 000 euros. Eric Dulière

Dernier coup de marteau : 462 000 euros ! Dans un mouchoir de poche avec 2010, la vente aux enchères 2011 au profit de l'association Fight Aids Monaco a fait des émules jeudi soir dans les salons du Méridien Beach Plaza.

« Merci de croire en nos projets car nous avons encore besoin de vous » a témoigné la princesse Stéphanie, présidente de Fight Aids soutenue par son frère et sa belle-sœur, le prince Albert II et la princesse Charlène, au terme de la vente. Une série de 53 pièces avait été réunie.

De la plus académique à la plus farfelue comme cette paire de Converse taguées en rouge et blanc parties sous le marteau à 4 300 euros.

 

60 000 euros pour le buste de la princesse Stéphanie

Comme d'habitude, ce sont les pièces photographiques qui ont davantage séduit la clientèle de connaisseurs. On compte 13 000 euros pour une photo d'Edward Quinn de 1955 immortalisant la première poignée de mains entre Grace Kelly et le prince Rainier.

Même somme pour une photo du mariage princier du prince Albert II, prise le 2 juillet par Frédéric Nebinger. Puis 12 000 euros pour un portrait du prince Rainier III travaillant dans son atelier de Rocagel. Le record revient encore cette année à une œuvre mettant en scène la famille princière. Et plus particulièrement la princesse Stéphanie qui a posé pour un buste en bronze signé Benatov parti à 60 000 euros. L'acquéreur n'est autre que le prince Albert II, qui a montré ainsi son profond soutien à sa « petite sœur » dans la lutte contre le sida.

Autre « record », un cliché d'Helmut Newton, montrant une Cindy Crawford lascive dans les salons de l'hôtel de Paris s'est disputé à 27 000 euros.

Alors qu'un triptyque de nu signé Lucien Clergue est parti à 36 000 euros. Les artistes niçois aussi ont fait recette.

 

Un tableau de Ben a fini sa course à 15 000 euros. Sacha Sosno - présent dans l'auditoire - qui a fait don de deux œuvres s'est trouvé surpris de voir que le réfrigérateur qu'il a customisé s'est arraché à 10 000 euros.

Insolite encore, 22 000 euros pour un crayonné de la main de Robert Redford.

L'acquéreur a « gagné », avec, le droit de dîner avec le célèbre acteur lors de son prochain passage en Principauté. Alors qu'un autre invité de la vente aux enchères a déboursé 11 000 euros pour avoir le privilège de dîner avec neuf autres convives chez Elton John, dans sa somptueuse villa niçoise. Quand on aime, on ne compte pas !

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.