“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Fête du travail: défilés du 1er-Mai en ordre dispersé à Nice

Mis à jour le 02/05/2014 à 07:36 Publié le 01/05/2014 à 12:41
Toutes banderoles dehors contre l'austérité, près d'un millier de personnes ont défilé, hier à Nice, à l'appel de la CGT et de la FSU.

Toutes banderoles dehors contre l'austérité, près d'un millier de personnes ont défilé, hier à Nice, à l'appel de la CGT et de la FSU. Richard Ray

Fête du travail: défilés du 1er-Mai en ordre dispersé à Nice

La CGT et la FSU d'un côté. La CFDT et l'UNSA de l'autre. Divisées sur le pacte de responsabilité, les forces syndicales ont fait manifs à part, jeudi 1er mai, à Nice.

La CGT et la FSU d'un côté. La CFDT et l'UNSA de l'autre. Divisées sur le pacte de responsabilité, les forces syndicales ont fait manifs à part, jeudi 1er mai, à Nice.

"Nous ne sommes pas fâchés mais les conditions n'ont pas été réunies pour que nous défilions ensemble", a sobrement expliqué Gérard Ré, le secrétaire général de l'union départementale CGT, avant de prendre la tête d'un cortège rassemblant près d'un millier de personnes, au départ du jardin Albert-Ier.

"C'est dommage qu'on n'ait pas réussi à s'entendre sur une banderole commune, on ne voulait pas déterrer la hache juste marcher ensemble. Je veux bien que la CGT soit contre le pacte de responsabilité, mais qu'est-ce qu'ils proposent ?", a déploré Jean-Michel Hervo, le patron de la CFDT , qui attendait une cinquantaine de sympathisants pour une fête au siège niçois du syndicat, boulevard Delfino.

 


Le détail dans notre édition du vendredi 2 mai


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.