“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Festival de télévision: autorisé, le selfie crée la folie chez les fans à Monte-Carlo

Mis à jour le 17/06/2015 à 09:12 Publié le 17/06/2015 à 08:46
De gauche à droite et de haut en bas : Amanda Schull (Nikita, Cold case), James Bryton (The Young ans the Restless); Alizée (Danse avec les stars) et Stanford Aaron (Nikita, 12 Monkeys)(

De gauche à droite et de haut en bas : Amanda Schull (Nikita, Cold case), James Bryton (The Young ans the Restless); Alizée (Danse avec les stars) et Stanford Aaron (Nikita, 12 Monkeys)( (Photos Jean-François Ottonello)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Festival de télévision: autorisé, le selfie crée la folie chez les fans à Monte-Carlo

Tollé général à Cannes lorsque les organisateurs du FIF décident d’interdire cette pratique devenue un phénomène de société. Au Festival de télévision à Monte-Carlo, c’est tout le contraire et tout le monde en profite

Tollé général à Cannes lorsque les organisateurs du FIF décident d’interdire cette pratique devenue un phénomène de société. Au Festival de télévision à Monte-Carlo, c’est tout le contraire et tout le monde en profite

Même Cannes et son festival, jugé par les Français comme inaccessible (78 %) et élitiste (73 %)* ont dû faire marche arrière. Léa Seydoux, Eva Longoria, Salma Hayek, entre autres, ont fait fi de l'interdiction de Thierry Frémeaux, délégué général du Festival, qui considère l'habitude du selfie sur le tapis rouge comme "grotesque et ridicule".

Le selfie a donc été plus fort que tout, à Cannes.

>>RELIRE.


(Photo Jean-François Ottonello)

Au Festival TV de Monte-Carlo, c'est tout le contraire. Hors de question de se la jouer « au-dessus du panier ». « Ici, c'est populaire, le public est le bienvenu et les stars sont accessibles. » Voilà le credo prôné depuis des décennies par les organisateurs, qui a d'ailleurs fait le succès de la manifestation auprès du public.

Moderne et instantané

Sur l'esplanade du Grimaldi Forum, du coup, c'est la déferlante de l'autoportrait numérique. Exit les carnets d'autographes, les stylos, les photos A4… Tout le monde veut son selfie, plus moderne et, surtout, tellement plus instantané.

Il a en effet le gros avantage d'être envoyé illico sur les réseaux sociaux. On peut le poster sur son compte Instagram, Facebook, Twitter… Ou l'envoyer par MMS à tatie Jacqueline, pour lui faire plaisir, ou à sa meilleure copine Sophie, pour la faire bisquer.

Et cette année, l'organisation enfonce le clou en proposant des Selfie Session. Le principe est simple : les internautes s'inscrivent sur le site pour avoir droit, lors d'un créneau horaire donné, une pose avec leur acteur préféré.

Aujourd'hui, c'est Brian Dietzen, acteur dans la série américaine NCIS, qui se plie à l'exercice. Les inscriptions affichent complet depuis lundi après-midi. Près de 3.000 personnes se seront inscrites durant le festival. Un vrai succès !

Les stars aussi

Du côté des acteurs et actrices, la tendance est la même (ils sont comme nous, après tout !). Ils veulent tous leur petit souvenir à Monaco et posent donc allégrement, sur le tapis rouge, ou pendant les photocall, devant leur propre objectif.


(Photo Jean-François Ottonello)

Avec les fans aussi, le réflexe est pris. La star se dirige vers eux et immanquablement les mêmes gestes se répètent : on se colle tête contre tête, on lève le bras, on sourit, et hop, l'affaire est dans l'iPhone ! L'autre avantage, c'est que, du coup, la proximité est réelle.

"J'ai senti ses cheveux!", a-t-on pu entendre du côté du public, hier après-midi. Trop de la chance.

 

* Sondage Le Parisien - Aujourd'hui en France


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.