Rubriques




Se connecter à

Femme poignardée à Monaco: son conjoint devrait être incarcéré en France avant d'être extradé

Le Monégasque de 34 ans, suspecté d'avoir poignardé à une dizaine de reprises sa compagne de 24 ans, sera présenté ce mardi matin au parquet général d'Aix-en-Provence. A l'issue, il devrait être incarcéré en France en attendant son extradition à Monaco où la justice entend l'interroger sur les raisons qui l'ont poussé à commettre cet acte effroyable. La victime, toujours hospitalisée au CHPG, est tirée d'affaire.

Thibaut Parat (avec C.C.) Publié le 18/04/2022 à 19:12, mis à jour le 18/04/2022 à 19:34
Le drame s'est noué ce dimanche matin dans un appartement de la résidence des Mandariniers. Photo Jean-François Ottonello

"Pourquoi ?". En Principauté, où une jeune femme a été poignardée à une dizaine de reprises ce dimanche matin, la question est sur toutes les lèvres. Le mystère demeure entier.

Pourquoi un Monégasque de 34 ans, employé communal affecté au Jardin exotique, a poignardé sa conjointe de dix ans sa cadette, dans leur appartement domanial des Mandariniers, une résidence nichée dans le quartier des Moneghetti.

Les enquêteurs de la Division de police judiciaire de Monaco, qui n'ont toujours pas entendu la victime, jusqu'alors dans un état préoccupant au Centre hospitalier Princesse-Grace, devront prendre leur mal en patience. 

L'auteur présumé des faits ayant été interpellé ce dimanche après-midi sur le sol français, au nord de Menton, une extradition est nécessaire pour qu'il puisse être entendu en Principauté. Une procédure qui peut prendre plusieurs semaines. 

En rétention à la gendarmerie de Nice, il sera présenté ce mardi au matin devant le procureur général d'Aix-en-Provence, habilité à lui notifier un mandat d'arrêt international. A l'issue, il devrait être incarcéré en France avant d'être extradé, par la suite, à Monaco.

 

La victime bientôt entendue par les enquêteurs

La survie de la jeune victime relèverait du miracle selon plusieurs sources. Elle est toujours hospitalisée au Centre hospitalier Princesse-Grace où elle a subi plusieurs interventions.

Tirée d'affaire, elle sera bientôt entendue par les enquêteurs. Ils pourront alors déterminer plus précisément la chronologie des faits et le contexte autour de cette "tentative d'homicide volontaire" comme l'a qualifié le parquet général de Monaco en ouvrant une information judiciaire.

Dans les prochains jours, la police technique et scientifique monégasque va procéder à de minutieuses constatations au sein de l'appartement du couple, placé sous scellés depuis que la victime a été prise en charge. L'arme blanche utilisée par le trentenaire n'a, pour l'heure, pas été retrouvée.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.