Rubriques




Se connecter à

Explosion d'un immeuble à Sanary: "Nous ne désespérons pas de retrouver les deux disparus"

Un homme a été retrouvé mort mardi dans les décombres d'un immeuble d'habitation qui s'est effondré à Sanary dans le Var à la suite d'une explosion possiblement due au gaz, et les pompiers recherchent toujours deux disparus après avoir sauvé une femme et son bébé.

La rédaction Publié le 07/12/2021 à 12:36, mis à jour le 07/12/2021 à 12:49
video
Les opérations se poursuivent pour retrouver les deux disparus dans les décombres de l'immeuble à Sanary. Photo Franck Muller/Laurent Martinat

Le préfet du Var, Evence Richard, a fait le point sur les recherches à 12h. "Nous ne désespérons pas de retrouver les deux personnes qui manquent toujours à l'appel", a confié le représentant de l'Etat sur place. 

"La priorité est de sécuriser l'immeuble pour permettre l'intervention des secours" et notamment une opération de plus grande ampleur pour retrouver les deux disparus.

Selon Houda Vernhet, directrice de cabinet du préfet du Var, il s'agirait "d'une mère, une personne âgée, et de son fils" qui habitaient au rez-de-chaussée. 

Les pompiers aidés d'équipes cynophiles et d'une grue poursuivent leurs recherches pour retrouver deux personnes toujours portées disparues dans les décombres. 

"Le temps joue contre nous"

"Mais le temps joue contre nous", a prévenu le colonel Eric Grohin, le patron des pompiers du Var. "On doit se préparer à une opération de longue durée"

Une centaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur les lieux de l'explosion. 

 

Au total, l'effondrement de cet immeuble sur le port de Sanary, a fait un mort, cinq blessés - la mère et son enfant ainsi que trois blessés légers évacués rapidement vers l'hôpital à l'arrivée des secours -, et deux disparus, selon le dernier bilan.

L'explosion a eu lieu vers 3h50 du matin, entendue à huit kilomètres à la ronde, selon des policiers sur place.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.