“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Éric Ciotti éteint l'incendie autour des sapeurs-pompiers

Mis à jour le 24/02/2016 à 05:12 Publié le 24/02/2016 à 05:12
« J'attends de la jurisprudence administrative qu'elle prononce la durée minimale du temps de travail chez les pompiers. La lâcheté du gouvernement, c'est de reporter sa responsabilité sur les collectivités locales », a déclaré hier Éric Ciotti, président du SDIS, aux pompiers du département. (DR)

Éric Ciotti éteint l'incendie autour des sapeurs-pompiers

Il s'était muré dans le silence la veille.

Il s'était muré dans le silence la veille. Jour où 600 sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes ont protesté contre le préfet qui remettait en cause la diminution de leur temps de travail (lire nos éditions d'hier).

Hier, Éric Ciotti, député, président du Département et du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS), a pris la parole après avoir rencontré les acteurs d'un coup de gueule qui a paralysé l'A8 dans les deux sens pendant près d'une heure et demie. Des faits qui ont par ailleurs valu l'ouverture de trois enquêtes judiciaires par le parquet de Nice. Dont une pour violence. Et que le président du SDIS a condamnées. Notamment pour ne pas avoir respecté le parcours prévu initialement et qui a paralysé de nombreux automobilistes.

Quelles limites au temps de travail ?

Souhaitant remettre les choses...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct