“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Encore un cambriolage à l'école Paul-Doumer de Beausoleil

Mis à jour le 23/01/2016 à 05:11 Publié le 23/01/2016 à 05:11
L'école a été visitée dans la nuit de jeudi à vendredi. Les auteurs, a priori « des gamins », ont volé un appareil photo numérique rangé dans le bureau saccagé du directeur Michel Tcherniatine.

L'école a été visitée dans la nuit de jeudi à vendredi. Les auteurs, a priori « des gamins », ont volé un appareil photo numérique rangé dans le bureau saccagé du directeur Michel Tcherniatine. Cyril Dodergny

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Encore un cambriolage à l'école Paul-Doumer de Beausoleil

Huit jours après avoir été visité, l'établissement primaire des Moneghetti a, de nouveau, été vandalisé. Vitre fracturée, appareil photo volé, bureau du directeur mis à sac…

C'est décidément une série noire aux Moneghetti. Après des dizaines de voitures vandalisées depuis Noël, c'est maintenant l'école Paul-Doumer qui fait les frais d'une petite délinquance à la lisière de la Principauté.

Hier matin, les femmes de service de l'établissement primaire ont constaté qu'une ou plusieurs personnes s'étaient introduites dans le bureau du directeur notamment en fracturant la vitre qui sépare la pièce d'une terrasse dont l'accès est relativement aisé. La pièce a été mise à sac. Selon des sources policières, il s'agirait d'un acte commis « par des gamins ».

À 6 h 40, la police nationale de Menton était sur place pour constater les dégâts. Puis, ce sont ses collègues de l'identité judiciaire qui ont fait les relevés d'empreintes et d'ADN en milieu de matinée. Les résultats devraient être connus dans un mois.

« Un appareil photo numérique nous a été volé ainsi que le double de la clé de l'armoire blindée », explique Michel Tcherniatine. Hier, le directeur de l'école s'est rendu dans les locaux de la police nationale à Beausoleil où il a déposé plainte pour vol avec effraction en réunion.

« On ne peut plus continuer comme ça »

« Depuis seize que je suis à la tête de cet établissement, c'est la première fois que pareille chose arrive ! Le tiroir de mon bureau a été forcé. La semaine dernière, dans la nuit de mercredi 13 au jeudi 14 janvier, deux cents euros m'avaient été dérobés. J'avais retrouvé un mot des auteurs "Merci et bonne année 2016" affichée dans mon bureau. Il faut être culotté tout de même ! »

Si le directeur de l'école évalue, cette fois-ci, le préjudice à environ 300 euros, c'est sans compter les frais, certainement bien plus onéreux, que va devoir engager la mairie pour changer la vitre, nettoyer et sécuriser le lieu… De son côté, Gérard Spinelli ne décolère pas. « On ne peut plus continuer comme ça, lance le maire de Beausoleil. Je suis très inquiet quand je vois les choses rester toujours en l'état en matière de présence de police nationale à Beausoleil. Il est quand même impensable qu'une ville de près de 15 000 habitants ne bénéficie d'aucune présence permanente ou régulière de policiers nationaux sur son territoire ! On ne peut pas décemment continuer avec un commissariat de police nationale ouvert uniquement de 10 heures à 16 heures, du lundi au vendredi, et fermé le week-end ! Qui peut croire être en sécurité dans de telles conditions, sachant, qui plus est, que la Nationale de Menton dont, je le rappelle, la surveillance de l'espace communal dépend, doit déjà parcourir plus de 10 km pour se rendre sur le lieu même d'une intervention. C'est une aberration totale qui a des incidences directes sur la sécurité de la ville et sa population. »

« On ne peut faire que des patrouilles »

De son côté, le capitaine Jean-Philippe Chiapponi, chef des unités de voie publique, précise : « C'est vrai que, la nuit, nous n'avons qu'une patrouille de police secours et une de la Bac. Avant, il y avait un vrai commissariat à Beausoleil avec une vingtaine d'effectifs. Maintenant, on ne peut faire que des patrouilles. En décembre, quand a commencé la série des voitures vandalisées, nous avons passé toutes les nuits à Beausoleil. Nous avons même fait venir des renforts de Nice. Je note par ailleurs qu'il n'y a aucune caméra dans cette ville. »

Cet aspect de la sécurité sera bientôt réglé puisque 22 systèmes de vidéosurveillance vont être installés ces prochaines semaines.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.