“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Enchères à Monaco: après la Rolex à 336.000€, deux diamants à près de 2M€ pièce

Mis à jour le 24/07/2014 à 09:20 Publié le 24/07/2014 à 09:15
Dans la salle Belle Epoque de l'Hermitage, quelques très belles pièces ont fait sensation.
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Enchères à Monaco: après la Rolex à 336.000€, deux diamants à près de 2M€ pièce

Parmi les 550 bijoux en vente ce mercredi soir, à l’Hermitage, le plus gros solitaire signé Van Cleef & Arpels et un diamant bleu ont fait palpiter les enchères conduites par François Tajan d’Artcurial

Parmi les 550 bijoux en vente ce mercredi soir, à l’Hermitage, le plus gros solitaire signé Van Cleef & Arpels et un diamant bleu ont fait palpiter les enchères conduites par François Tajan d’Artcurial

Un million 800.000 euros sous le marteau de François Tajan ! La bague Van Cleef & Arpels ornée d'un diamant poire de plus de 16 carats et d'un poids brut de 12 grammes a montré combien Monaco sait conjuguer prestige et fortune.

1,8 million d'euros, c'est également l'enchère qu'a atteint une bague sertie d'un diamant bleu taillé également en poire (et estimé entre 400 000 et 450 000 euros).


Record des ventes pour la bague Van Cleef & Arpels orné d’un diamant de 16,87 carats.

« Certains propriétaires souhaitent que leurs bijoux soient vendus ici et nulle part ailleurs, explique Artcurial qui a orchestré cette vente de prestige. Et Monaco est très important pour les diamants… »

>> LIRE AUSSI.

Ainsi, outre ces records de prix, des bijoux ornés de diamants exceptionnels ont fait sensation. Comme le clip de corsage Jean Schlumbergeravec, au centre, un diamant couleur cognac de 20 carats ou un bracelet en diamant signé Suzanne Belperron de près de 50 grammes !

Si la majorité des 550 bijoux à la vente ont suivi les estimations, certains d'entre eux ont été adjugés à des prix records. C'est ainsi qu'un pendentif piriforme en platine, orné d'une opale, créé au début du XXe siècle et estimé entre 6 et 8.000 euros s'est envolé à 17 000 euros.

« Ce n'est pas normal », glisse discrètement une dame dans la salle.

Monte-Carlo ferait-il faire des folies ?

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.