“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

En prison pour avoir filmé l'agression d'un SDF à Nice

Mis à jour le 30/12/2018 à 05:09 Publié le 30/12/2018 à 05:09
Une séquence de 56 secondes dont la violence avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux.

Une séquence de 56 secondes dont la violence avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux. archives N. M.

En prison pour avoir filmé l'agression d'un SDF à Nice

C'est l'épilogue d'une affaire qui remonte à septembre. Les trois agresseurs du Vieux-Nice déjà condamnés, il restait à juger celui qui filmait. La vidéo avait mis les réseaux sociaux en ébullition

Nassuf Djoumoi a 30 ans. Il vit chez sa mère. Et ne s'était jamais fait connaître pour un éventuel talent de vidéaste. Mais le 4 septembre dernier, tard dans la soirée, il a choisi de s'illustrer dans un genre qui fait fureur sur Snapchat : le « happy slapping ».

C'est un étrange divertissement qui consiste à filmer de vraies agressions et à les diffuser sur Internet, via cette application de partage des images. Activité coupable pouvant conduire tout droit en prison. Ainsi, rapidement identifié et aussitôt incarcéré, Djoumoi vient d'être jugé. Condamné à 12 mois d'emprisonnement, dont quatre avec...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct