“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Emportée par la foule des baigneurs, dans une eau à 15° à Monaco

Mis à jour le 23/12/2013 à 08:56 Publié le 23/12/2013 à 07:20
Il fallait le faire. Elle l'a fait. Elle, c'est moi, Aurore. J'ai bien mérité un petit vin chaud, non !

Il fallait le faire. Elle l'a fait. Elle, c'est moi, Aurore. J'ai bien mérité un petit vin chaud, non ! Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Emportée par la foule des baigneurs, dans une eau à 15° à Monaco

Ce dimanche matin, une centaine de courageux ont bravé le froid au Larvotto pour le traditionnelbain de Noël. J’ai testé ce plongeon... tonifiant !

Ce dimanche matin, une centaine de courageux ont bravé le froid au Larvotto pour le traditionnelbain de Noël. J’ai testé ce plongeon... tonifiant !

Si on testait le bain de Noël ? » Des (bonnes) idées comme celles-là, j'en ai souvent. Les mettre en application est une autre histoire dont j'arrive généralement à me départir.

Là, pas envie de passer pour une poule mouillée. Je me jette à l'eau…

Hier matin, 10 h 15, j'attends sur la plage du Larvotto en maillot de bain, après moult gesticulations pour sortir de mes bottes et de mon manteau. L'étape du bikini, en pleine période « pré-fêtes de Noël, déjà l'orgie de chocolats et champagne » avec la peau « blanchouillette », il fallait y penser avant. Qu'importe, on ne tourne pas un remake de La Piscine.

Parmi les fadas

Me voila au milieu de la centaine de participants au neuvième bain de Noël organisé par Les amis monégasques du bain de mer au profit de l'association « D'Amore Psy Monaco ».

Parmi les fadas, donc. Baigneurs de tous âges et de tout poil. Jeunes, moins jeunes, sportifs aguerris, adeptes de simples trempettes aquatiques, musclés, bedonnants…

Il ne fait pas si froid que ça. Je tente, au moins, de m'en persuader. Pourtant, mes orteils qui s'enfoncent dans les gravillons glacés diraient le contraire s'ils pouvaient parler. Autour de moi, il y a des tricheurs. Qui ont planqué sous leur costume de père Noël une combi de plongée. Et le plus connu d'entre eux, c'est l'animateur de ce bain de Noël… Pierre Frolla qui ose même jeter la pierre à ceux qui restent habillés. Mais nous, on l'a bien vu sa combi en néoprène sous son habit rouge !

Mais bon, avec ou sans combi, les spéculateurs misent sur la température de l'eau. « Elle est à 15 degrés », souffle Giselle, qui a l'habitude de tutoyer la mer en hiver.

Pour se faire une opinion, rien de mieux que d'y tremper un pied. Mauvaise idée. L'eau est, ou plutôt semble glaciale. Impossible de reculer cependant. Massé sur la plage, le public nombreux, habillé pour l'hiver, assiste au spectacle et prodigue ses encouragements. Sympa. Des collègues - qui avaient dit « on sera là » -tweetent à tout rompre ce moment de douce inconscience.

Verre de vin chaud à l'arrivée

10 h 30 : c'est la course vers les flots. Plus le temps de cogiter. Portée par la foule de pères et mères Noël version bikini, je glisse dans l'eau, jusqu'au ventre. Après… Faudrait pas pousser !

« On l'éclabousse ? » se demandent des ados. Pas le temps de me retourner que les trois jeunes me balancent de l'eau. Brushing ruiné. Et roulez jeunesse !

Bizarrement, le corps s'habitue et s'adapte - instinctivement ? - au froid qui, toujours, reste à la limite du supportable. On ne s'éternisera pas dans la grande bleue. Les autres baigneurs de Noël nagent, s'éclaboussent et se bidonnent. Vision surréaliste dans cette ludique pataugeoire pour gentils provocateurs. « Moi, froid ? Jamais » lance Hervé. Pour la photo, on emprunte un bonnet de Noël à un des baigneurs. Contre un bisou. Ambiance détendue. De retour sur le rivage, un verre de vin chaud est le bienvenu. Avec un petit croissant. « Les bains de mer hivernaux, c'est plus que revigorant. Après, on se sent bien, on se sent léger » glisse Micheline entre deux bouchées. Pas faux, pour un peu, on retournerait bien se baigner. Enfin presque !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.