“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Elle tente de pénétrer dans un logement à Monaco et tombe sur l'occupant

Mis à jour le 27/11/2015 à 08:58 Publié le 27/11/2015 à 08:56
Le tribunal de Monaco.

Le tribunal de Monaco. Photo Michaël Alesi

Elle tente de pénétrer dans un logement à Monaco et tombe sur l'occupant

Une Rom résidant dans un camp de Saint-Laurent-du-Var est tombée nez-à-nez avec l'occupant d'un logement à Monaco alors qu'elle tentait d'y pénétrer de force.

Quatre mois de prison ferme

Aussi habile soit-elle, Radina n'a pas eu la main heureuse en Principauté. En voulant pénétrer de force dans un appartement du Larvotto, cette Rom est tombée nez à nez avec l'occupant des lieux.

À l'issue de sa comparution, menottée, devant le tribunal correctionnel, cette femme résidant dans un camp de Saint-Laurent-du-Var a été condamnée à quatre mois de prison ferme.

Il entend des craquements, il ouvre sa porte et tombe sur la prévenue

Samedi dernier, dans l'après-midi, le résident est sur son canapé. Il entend des craquements. Il se dirige vers sa porte d'entrée. Il l'ouvre et voit la prévenue qui s'enfuit aussitôt. Il a le reflex d'aller sur sa terrasse, de prendre des photos et d'alerter les policiers. Lesquels interpellent rapidement la suspecte.

"J'ai sonné parce que je cherchais un travail"

Quand le président Jérôme Fougeras Lavergnolle l'interroge, la prévenue nie toute infraction.

"Je cherchais du travail. Alors j'ai sonné! Quand cet homme a ouvert, il a crié et j'ai eu peur", raconte-t-elle.

"Un agent vous surprend en train de vous débarrasser d'un morceau de plastique"

"Est-ce que la victime mentirait, se demande le magistrat. Pourquoi vous être dissimulée dans un buisson ? Un agent vous surprend en train de vous débarrasser d'un morceau de plastique…"

"En juillet, vous cherchiez déjà un emploi mais vous aviez l'intention de commettre un vol"

En pleurs, la femme jure qu'elle n'est pas "venue à Monaco pour voler. Je n'ai rien caché. Je suis une femme de ménage qui cherche à gagner sa vie". Le président ajoute: "Mais vous étiez déjà venue en juillet pour trouver un emploi et vous aviez reconnu l'intention de commettre un vol! Et les lunettes Chanel dans votre sac?" Réponse: "C'est ma copine qui l'avait dit… Quant à la monture, c'est un cadeau…"

"Comment s'appelle véritablement la prévenue?"

Autres interrogations pour le procureur Cyrielle Colle. "Comment s'appelle véritablement la prévenue à force de donner des faux noms ? Elle raconte n'importe quoi. Il faut mettre un terme à ces vols répétés : six mois de prison ferme!"

"je suis choqué de voir des références à des faits antérieurs"

Pour Me Mohamed Kassoul, du barreau de Nice, l'accusation est insuffisante: "Cette femme n'a jamais franchi le seuil et je suis choqué de voir des références à des faits antérieurs." Le tribunal en décidera autrement.

à partir de 1 €


La suite du direct