“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'exploit médical du CHPG de Monaco contre les douleurs "suicidaires"

Qui était Fehmi, le jeune homme de 20 ans décédé après son interpellation à Auch...

Jean-François Colosimo, Jean-Claude Guibal et Pascal Picq ont tâché de faire un lien entre l'évolution de l'homme, le retour du spirituel et la mutation des sociétés.

Autopsie de notre société : qu'est-ce qui ne va pas ?

Inondations meurtrières dans l'Aude: la tristesse du prince Albert II

Le hameau de Granile, dans la Roya, coupé du monde après un éboulement

Elle se retrouve enfermée dans le magasin où elle travaille, une employée se fait renvoyer

Mis à jour le 09/10/2017 à 09:27 Publié le 09/10/2017 à 09:27
Sans emploi "alors que je me suis retrouvée enfermée sans le vouloir".

Sans emploi "alors que je me suis retrouvée enfermée sans le vouloir". Photo Eric Ottino

Elle se retrouve enfermée dans le magasin où elle travaille, une employée se fait renvoyer

Une employée d'un magasin de Cagnes-sur-Mer s'est "retrouvée seule, coincée à l'intérieur du magasin fermé". Dans la panique, elle ouvre le rideau. Un geste qui lui coûte son emploi.

"Je suis remontée des vestiaires. Il n'y avait plus de lumière dans le magasin et tout était fermé. J'ai crié le prénom des deux responsables de la fermeture, mais il n'y avait plus personne."

Agnès* n'est pas restée enfermée toute la nuit. Mais cette mésaventure a coûté son emploi à cette employée d'un magasin de la place De-Gaulle à Cagnes. Voici son récit: 

"J'ai commencé à travailler dans ce magasin le lundi 11 septembre. J'y avais déjà travaillé durant quatre ans et il n'y avait pas eu de problème. Le vendredi suivant, à la fin de la journée, j'étais dans les vestiaires du sous-sol pour me changer avant de partir. Le vigile et le responsable de rayon étaient en train...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct