“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Elle loue une maison de vacances sur Internet et se fait escroquer

Mis à jour le 17/11/2015 à 08:08 Publié le 17/11/2015 à 08:07
Le tribunal de Monaco.

Le tribunal de Monaco. Photo Michaël Alesi

Elle loue une maison de vacances sur Internet et se fait escroquer

Grâce à un site de location entre particuliers, une Monégasque loue une maison de vacances pour l'été en Espagne et se fait escroquer de 2.300 €. Absents du tribunal, les prévenus ont été condamnés par défaut.

La location d'appartement de particulier à particulier est bien pratique. Mais peut aussi délester l'internaute de quelques milliers d'euros. Une Monégasque vient d'en faire les frais. Elle aurait dû se méfier en consultant les annonces sur un site bruxellois spécialisé afin de réserver sa maison de vacances ! Elle a été victime d'un escroc qui était absent à l'audience du tribunal correctionnel. Jose Javier a cependant écopé d'une peine d'un mois de prison ferme par défaut.

2.300 € de réservation

La victime avait bien l'intention de passer l'été 2014 sous le soleil de Marbella, une station balnéaire espagnole située sur la côte méditerranéenne, en Andalousie. Elle consulte plusieurs sites web afin de trouver le meilleur rapport qualité prix. Finalement, la résidence de ses rêves s'affiche avec photos et conditions sur son ordinateur. Pour officialiser la réservation, cette femme fait un virement de 2 300 € à la propriétaire.

Comblée, l'heureuse Monégasque en parle à des amis qui ont déjà séjourné dans cette ville proche du détroit de Gibraltar.

Le site de location piraté

"La victime est surprise quand une de ses connaissances lui signale que l'appartement concerné est déjà loué, spécifie le président Jérôme Fougeras Lavergnolle. Cette même personne entre en relation avec la propriétaire de l'appartement retenu. C'est exact, elle avait bien mis son logement en location. Mais le site a été piraté…"

Un Espagnol suspecté d'avoir touché des locations à plusieurs reprises

Dès lors, l'habitation a été proposée et louée plusieurs fois! Du coup, qui a touché les sommes versées? À la suite du dépôt de plainte de la victime, les policiers monégasques découvriront rapidement que l'argent viré a atterri sur le compte d'un certain Jose Javier. Ils alertent leurs homologues espagnols afin d'interroger cet "annonceur arnaqueur".

Condamnés, les accusés continuent de percevoir les sommes expédiées

Sa version des faits est rapportée par le président: "L'argent était pour un ami et son compte lui servait en quelque sorte de boîte aux lettres pour recevoir les sommes expédiées par les différents locataires."

Version crédible ou non? Le tribunal a suivi les réquisitions du ministère public qui préconisait un mois de prison ferme pour recel de vol. En attendant, les contrevenants encaissent les sommes expédiées sans difficulté. Et aucun moyen de récupérer cet argent. Pour l'instant…


La suite du direct