“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Elle défonce la devanture d'une boutique avec son Porsche Cayenne

Mis à jour le 16/10/2015 à 22:28 Publié le 16/10/2015 à 22:13
Restylage et technologie hybride rechargeable : des évolutions qui permettent au roi Cayenne de conserver son trône.(Photo Porsche)
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Elle défonce la devanture d'une boutique avec son Porsche Cayenne

Ce n'est pas une voiture-bélier qui a défoncé la devanture d'un magasin, avenue Princesse-Alice vendredi dernier vers 1h15. Non. Stefania, fortement alcoolisée, avec un taux de 1,95 mg/l, avait tout bonnement oublié de serrer le frein à main de son véhicule, impasse de la Fontaine.

Ce n'est pas une voiture-bélier qui a défoncé la devanture d'un magasin, avenue Princesse-Alice vendredi dernier vers 1h15. Non. Stefania, fortement alcoolisée, avec un taux de 1,95 mg/l, avait tout bonnement oublié de serrer le frein à main de son véhicule, impasse de la Fontaine.

Comme cette voie sans issue est connue pour sa forte déclivité, son Porsche Cayenne a dévalé la route et s'est encastré dans un commerce en contrebas, heureusement fermé à cette heure de la nuit.

À l'issue de sa comparution devant le tribunal correctionnel, la jolie Italienne a écopé de deux mois avec sursis et 45 euros d'amende.

"Vous aviez passé la soirée à boire"

Les policiers n'ont signalé aucun blessé à leur arrivée sur les lieux de l'accident. Juste de gros dégâts matériels. Cependant, le président Florestan Bellinzona a longuement interrogé la prévenue et réprouvé son attitude à minimiser sa responsabilité par tous les moyens.

"Vous aviez passé la soirée à boire pour avoir pareil taux!

- Non, répond avec assurance la jeune femme. Juste un grand verre de vin, un gin tonic et un bout de pain. Puis, j'ai voulu ramener un ami bien plus saoul que moi. Mais j'avais pris des médicaments entre-temps.

- Les médicaments augmentent les effets. Ils ne font pas monter le taux d'alcool. Vous étiez un danger…

- Si j'étais ivre, le voiturier ne m'aurait pas remis les clefs. J'étais fatiguée. Quand j'ai voulu sortir de ma voiture pour remettre ma chaussure, mon auto est partie en descente… J'ignore la raison. J'ai dû oublier de serrer le frein à main…

- Les dégâts causés, c'est une contravention. La conduite en état d'ivresse, c'est un délit!"

Un "miracle de ne déplorer aucun blessé"

Le procureur Cyrielle Colle parlera de "miracle de ne déplorer aucun blessé. Quand on voit les dégâts causés, heureusement que Madame n'a pas continué… Un tel taux réclame une lourde peine avec sursis".

La défense, assurée par Me Yann Lajoux, s'interrogera sur la notion de flagrance. "Ma cliente n'était pas dans le véhicule quand il a reculé. Nous ne sommes pas dans le cadre du flagrant délit. Il y a un problème de maniement expliqué par l'emploi d'un véhicule qu'elle n'utilise pas quotidiennement. Le sursis doit lui profiter…"

Le tribunal en a pris note.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.