“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'exploit médical du CHPG de Monaco contre les douleurs "suicidaires"

Qui était Fehmi, le jeune homme de 20 ans décédé après son interpellation à Auch...

Jean-François Colosimo, Jean-Claude Guibal et Pascal Picq ont tâché de faire un lien entre l'évolution de l'homme, le retour du spirituel et la mutation des sociétés.

Autopsie de notre société : qu'est-ce qui ne va pas ?

Inondations meurtrières dans l'Aude: la tristesse du prince Albert II

Le hameau de Granile, dans la Roya, coupé du monde après un éboulement

Elle a tiré sur le terroriste le soir de l'attentat de Nice, la policière héroïque honorée

Mis à jour le 03/04/2017 à 16:50 Publié le 03/04/2017 à 07:20
Un hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

Un hommage aux victimes de l'attentat de Nice. Capture d'écran, clip « Nissa 14-juillet

Elle a tiré sur le terroriste le soir de l'attentat de Nice, la policière héroïque honorée

A l'occasion d'une conférence médicale à Monaco, le prince Albert II a salué le courage de Magali, la gardienne de la Paix de 34 ans qui a tiré sur le terroriste du 14-Juillet à Nice.

Au premier rang d'une conférence de l'Ambassador's club sur les avancées thérapeutiques sur le mal de dos, le prince Albert II de Monaco. Derrière lui, une femme de 34 ans, sans fard, cheveux tirés en arrière, jean's sombre et pull bleu marine.

«Mon héros 2016, c'est elle». En l'espace de quelques secondes, le docteur Philippe Brunner aura fait oublier tout de sa brillante conférence pour le plus émouvant moment. «Le 14 juillet 2016, sur la Promenade des Anglais à Nice, vous avez tiré sur le terroriste alors au volant de son camion. Vous avez eu un courage exceptionnel. Vous veniez de courir avec deux collègues, des hommes, pour rattraper le véhicule, alors que vous veniez de vous faire tirer dessus à trois reprises. Les balles ne vous ont pas touchée. Vous avez atteint la cabine côté passager. Et vous avez tiré sur lui pour que cesse le...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct