“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Effroyable accident au col de la Bonette: un résident monégasque parmi les trois jeunes victimes

Mis à jour le 29/06/2016 à 12:21 Publié le 29/06/2016 à 12:21
Effroyable accident à Jausiers, près du col de la Bonette, où trois étudiants azuréens ont perdu la vie dans une terrible sortie de route.

Effroyable accident à Jausiers, près du col de la Bonette, où trois étudiants azuréens ont perdu la vie dans une terrible sortie de route. Photo PQR / Le Dauphiné Libéré / Théo Giacometti

Effroyable accident au col de la Bonette: un résident monégasque parmi les trois jeunes victimes

Morgane, Alicia et Loïk avaient 21 ans et étaient appréciés de tous ceux qui les ont côtoyés de près ou de loin... "C'est terrible d'en parler au passé", dit une proche d'une des trois jeunes victimes.

Lundi, trois jeunes Azuréens âgés de 21 ans ont trouvé la mort dans une dramatique sortie de route près du col de la Bonette. Alors qu'ils se rendaient dans la vallée de l'Ubaye au départ de Nice, pour passer des vacances, leur véhicule a quitté la route dans des circonstances que l'enquête devra déterminer. Leur véhicule a alors dévalé plusieurs centaines de mètres dans le ravin.

>> RELIRE. Trois jeunes Azuréens perdent la vie dans un terrible accident de la route

L'effroyable nouvelle de la disparition des trois étudiants azuréens de 21 ans, outre qu'elle plonge dans le deuil trois familles des Alpes-Maritimes de Cap-d'Ail et La Turbie, Nice et Golfe-Juan, a provoqué une vive émotion dans la communauté étudiante.

Morgane, ancienne élève du lycée Stanislas de Cannes, étudiante en 2e année de droit après être passée par la fac de médecine, est unanimement décrite comme "adorable, discrète, sérieuse".

Mêmes louanges à l'égard d'Alycia, elle aussi étudiante à la faculté de médecine de Nice après avoir envisagé de devenir infirmière. Élève à Don Bosco puis à Estienne-d'Orves, deux établissements niçois, elle venait de brillamment réussir ses examens pour accéder à la 3e année.

Clémentine avoue avoir du mal à parler, tant l'émotion l'étreint. "Alycia était une amie très proche de ma sœur. Je lui ai annoncé la nouvelle, je ne voulais pas qu'elle l'apprenne par Facebook. Quand ma sœur est tombée gravement malade, Alycia est toujours restée très présente."

Qualifiée de "timide", "discrète", Alycia avait trouvé sa vocation en voulant soigner autrui. "C'est une fille qui ne se prenait pas la tête et qui faisait du bien aux autres, souligne Clémentine. C'est terrible d'en parler au passé..."

Loïk, lui, était étudiant en chirurgie dentaire. Il venait de réussir sa 2e année. Résident monégasque de longue date, il avait passé son bac au lycée Albert-Ier, avant de rejoindre la faculté de Nice...

Aux familles éplorées et à leurs proches, la rédaction de Nice-matin présente ses plus sincères condoléances.

>> LIRE AUSSI. Appel à témoins après le dramatique accident qui a coûté la vie à trois étudiants azuréens


La suite du direct