“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Djihad, intempéries : la Côte d’Azur meurtrie

Mis à jour le 29/12/2015 à 05:09 Publié le 29/12/2015 à 05:09
Moins d'un mois après Charlie, Nice est à son tour victime du fléau djihadiste.

Moins d'un mois après Charlie, Nice est à son tour victime du fléau djihadiste. Cyril Dodergny

Djihad, intempéries : la Côte d’Azur meurtrie

Dans une année marquée par les attentats de Paris, les Azuréens n’ont pas été épargnés par le fléau djihadiste.Mais sur la Côte d’Azur, ce sont les pluies torrentielles d’octobre qui ont tué

Février - Un terroriste attaque trois militaires au couteau

 

La coïncidence est troublante : trois heures seulement avant que Moussa Coulibaly ne s'en prenne à des militaires sous les arcades de la place Masséna à Nice, Daesh avait mis en ligne une vidéo appelant à « frapper la France ». On y voit un djihadiste armé d'une kalachnikov et d'un sabre exhortant, en français, ceux qui sont « dans l'incapacité » de partir pour la Syrie à « tuer à l'aide d'un couteau un policier […] ou un militaire ».

Ce scénario ressemble à s'y méprendre à ce qui se déroule l'après-midi du 3 février à Nice. Islamiste de 30 ans, refoulé de Turquie, Moussa Coulibaly attaque avec deux impressionnants couteaux trois soldats du 54e régiment d'artillerie de Hyères.

Avec un sang-froid remarquable, les victimes le désarment. Deux des militaires, blessés, devront recevoir des soins. Coulibaly - homonyme sans lien avec le preneur d'otages de l'Hypercacher de la Porte de Vincennes - est placé en garde à vue puis transféré à Paris, La section antiterroriste du parquet ouvre une information judiciaire pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique ».

L'homme de Mantes-la-Jolie venu en train à Nice reste muet devant les policiers et congédie son avocat commis d'office. La seule phrase qu'il lâche est une diatribe contre la politique soi-disant islamophobe de la France et de François Hollande après avoir crié sa haine « des militaires, des policiers et des juifs ». Les militaires qu'il a attaqués protégeaient les locaux de Radio Shalom et du consistoire israélite.

AVRIL  - Procès Unik :  un frère en colère

 

Le verdict vient de tomber, ce 25 avril. Des peines de 10 à 22 ans de réclusion sont prononcées contre les quatre malfaiteurs coupables du hold-up sanglant d'une bijouterie de Cannes-La-Bocca. Le 26 novembre 2011, Thierry Unik était lâchement abattu d'une balle dans la tête.

La veille, les réquisitions de l'avocat général Philippe Toccanier étaient à la mesure de l'émotion suscitée par ce braquage tragique. L'accusation avait demandé la réclusion criminelle à perpétuité et vingt-deux ans de sûreté contre Stéphane Thouvenel, l'auteur du coup de feu finalement reconnu coupable, non pas de meurtre, mais de violences volontaires ayant entraîné la mort.

Ce Cannois de 41 ans au lourd passé judiciaire était l'instigateur du hold-up de la petite bijouterie de quartier de l'avenue Francis-Tonner à Cannes-la-Bocca. Il a toujours expliqué que le tir avait été accidentel. Ce qu'ont confirmé les experts. Mais Michel Unik qui a perdu son frère jumeau avec qui il travaillait, ne peut contenir sa colère dans la salle des pas perdus du palais de justice de Nice. Sur les bancs de la partie civile où les membres de la famille Unik ont assisté à l'intégralité des débats, c'est la consternation. Les peines ne sont pas à la hauteur, selon les proches de la victime, de la tragédie familiale qu'ils vivent depuis trois ans et demi.

Le parquet général a fait appel dans cette affaire qui sera donc jugée à nouveau l'année prochaine.

Juin - Le coup de force des migrants

Le 12 juin, les forces de l’ordre barrent la route de Menton à près de 200 migrants qui tentent de forcer leur destin.
Le 12 juin, les forces de l’ordre barrent la route de Menton à près de 200 migrants qui tentent de forcer leur destin. Jean-François Ottonello

12 juin 2015.Coup de chaud à la frontière franco-italienne.Les forces de l’ordre foncent vers l’ancien poste Saint-Ludovic, à Menton, où affluent près de deux cents migrants. Stop : on ne passe plus. Un vaste cordon policier leur barre la route. Alors les migrants échouent sur les rochers voisins, menaçant de se jeter à la mer si la police italienne tente de les expulser. Le campement subsistera jusqu’au début de l’automne.

Depuis avril 2014, semaine après semaine, l’axe Vintimille-Menton voit passer de jeunes naufragés de la Corne de l’Afrique, Erythréens et Soudanais pour la plupart , en transit vers l’Europe du Nord.D’ordinaire, ils gagnent la France par petits groupes discrets.Cette fois-ci, changement de stratégie.C’est en nombre que les migrants, las d’être traités en parias, tentent de forcer le destin.Et de médiatiser leur cri de détresse : « Ouvrez les frontières ! »

Initiative spontanée ? Leurs porte-voix l’affirment.Quoi qu’il en soit, l’effet est réussi : les médias du monde entier se pressent pour recueillir leur récit. La Croix-Rouge et de nombreux bénévoles viennent en aide aux migrants, dans un village où ils vivotent dans des conditions précaires, écrasés par une chaleur caniculaire.Leur cause s’invite à la table de l’Europe, une fois encore, comme à chaque naufrage meurtrier en Méditerranée. Sans faire bouger les lignes.

Durant l’été, les interpellations à la frontière franco-italienne remontent en flèche - jusqu’à cinq cents en deux jours !A Vintimille, la situation s’enlise.Les activistes de No Borders prennent les rênes du campement, désormais transféré sur le parking voisin.

Le 30 septembre, après plusieurs mois émaillés de face-à-face tendus avec les forces de l’ordre, 150 policiers italiens investissent ce qu’il reste du campement de migrants. Mais entre-temps, le regard sur leur sort a changé. La photo du petit Aylan échoué sur une plage turque, le 2 septembre, bouleverse le monde entier.Bien plus que les images des rochers de Vintimille, et leur lot de destins pourtant tragiques.

Octobre - Deux heures de pluie, 21 morts

Incrédules, les habitants de l’ouest du département contemplent des scènes de désolation sans précédent, en particulier dans les campings
Incrédules, les habitants de l’ouest du département contemplent des scènes de désolation sans précédent, en particulier dans les campings Patrice Lapoirie

Le bulletin météo prévoyait 70 mm d’eau entre le jeudi 1er et dimanche 4 octobre. En une heure et demie, il en est tombé trois fois plus : 210 mm le samedi 3 octobre en début de soirée. Des pluies torrentielles aux tragiques conséquences, notamment à l’ouest du département. A Biot, Cannes, Mandelieu, des ruisseaux se sont transformés en torrents destructeurs. La faute à un choc thermique à 5500 mètres d’altitude, à la bétonnisation du littoral, à des travaux de prévention remis à plus tard.

Le dimanche matin, sous un soleil radieux, le constat est terrible. Le bilan officiel s’établira à vingt morts, auxquels s’ajoute ce sans-abri qui a succombé à Nice alors qu’il cherchait vraisemblablement à trouver refuge.

Six femmes et un homme ont péri dans une résidence de Mandelieu, piégés par la brusque montée des eaux en tentant de sortir leurs voitures de garages en sous-sol.
À Biot, trois pensionnaires d’une maison de retraite sont mortes noyées. Trois autres personnes sont restées prises au piège du tunnel qui passe sous la gare de Golfe-Juan. Au camping du Pylône, à Antibes, une touriste irlandaise est décédée. À Cannes, deux septuagénaires ont été emportés par les eaux boulevard du Midi et chemin des Écoles. A Mougins le corps d’une Grassoise est découvert dans le lit de la Frayère...

Un formidable élan de solidarité

Des campings ont été évacués d’urgence, parfois à l’aide des hélicoptères de la Sécurité civile qui ont multiplié les rotations nocturnes. Des centaines de voitures ont été emportées et abandonnées au hasard du courant.70000 foyers sont privés d’électricité.La gare de Cannes est inondée et restera plusieurs jours fermés. A Nice, finalement beaucoup moins touchée que ses voisines de l’ouest, quatre cents fans de Johnny sont restés bloqués dans le palais Nikaïa.

Les dégâts sont estimés entre 550et 650 millions d’euros. Près de 900entreprises sont affectées, notamment Marineland, dévasté.

Les sapeurs-pompiers du SDIS 06 ont enregistré 3341 appels au secours sur le « 18 ». Pour y répondre, 520 hommes et femmes ont été déployés sur le terrain. Toutes les manifestations prévues dans le département, dont le triathlon de Nice, sont annulées pour concentrer les effectifs de sécurité sur les zones sinistrées.

D’autant qu’à Cannes, des pillards ont sévi. Neuf suspects sont interpellés.

Heureusement, du chaos émerge un formidable élan de solidarité. Partout sont organisées des collectes de nourriture et de vêtements. Nice-Matin relaie cette formidable mobilisation citoyenne à travers une page Facebook dédiée et un grand concert solidaire au Nikaïa. Au cœur du drame, on peut aussi voir de simples anonymes prêter main-forte à ceux qui, en deux heures, ont tout perdu.

octobre - Camion fou

Le camion chargé de véhicules a pulvérisé la barrière de péage de Saint-Isidore.
Le camion chargé de véhicules a pulvérisé la barrière de péage de Saint-Isidore. Frantz Bouton

Il est arrivé lancé à 110 km/h sur la barrière de péage de Saint-Isidore. Le 29 octobre, un camion roumain de 20 tonnes qui emporte tout sur son passage avant de semer la désolation.
Un motard a hésité puis a bifurqué sur l’une des voies du péage.

Une décision fatale. Le camion fou le percute et le tue sur le coup. Quatre automobilistes pris dans le carambolage sont blessés.Mais au regard des circonstances de l’accident, le drame aurait pu être pire encore.

Ce n’est pas la première fois qu’un poids lourd roulant trop vite, se trouve incapable de freiner. Au point qu’une vive polémique et une pétition est lancée sur le positionnement de cette barrière de péage.

Octobre - Faux bikers, vrais barbares

La PJ de Nice avait découvert le corps de Mayeul Gaden, 20 ans, enterré dans cette bergerie abandonnée sur la route d’Isola 2000.
La PJ de Nice avait découvert le corps de Mayeul Gaden, 20 ans, enterré dans cette bergerie abandonnée sur la route d’Isola 2000. A. B.-J.

Ce sont des jeunes en quête d’idéal et de fraternité.Ils ne sont pas issus d’un milieu social défavorisé, mais souvent en rupture avec leurs proches. En 2010, ils créent le gang des Fenry’s, vaguement inspiré des Hell’s Angels.Code d’honneur aux règles douteuses, épreuves initiatiques parfois humiliantes, trafic de drogue pour subvenir aux besoins du clan... Le groupe vit en vase clos.Personne n’a le permis mais tous rêvent de motos.

En octobre 2011, trois membres se rebellent contre Karl-Mayeul Gaden, le fondateur et chef des Fenry’s (nom inspiré d’un loup féroce de la mythologie scandinave).
Le leader charismatique mais de plus en plus autoritaire est attiré dans un guet-apens, tué avec sauvagerie à coups de couteau et Taser sur les hauteurs de Nice, puis enterré dans une bergerie abandonnée sur la route d’Isola 2000. Sa compagne devait subir le même sort mais survit aux coups de pelle et à une lapidation. Elle est finalement grâciée, mais restera de longs mois sous le joug de ses bourreaux. Le terrible secret sera gardé jusqu’aux révélations de la petite amie d’un des assassins.

Le 23 octobre 2015, à l’issue de quinze jours de procès devant la cour d’assises des mineurs des Alpes-Maritimes, Tess, 17 ans, est condamnée à vingt ans de réclusion. Nicolas Pastorino est le plus lourdement sanctionné : 25 ans de réclusion. 23 ans pour Marvin Zmorek, son meilleur ami. Alexandre Dulce, le seul qui comparaissait libre, retourne en prison pour purger une peine de cinq ans.Coupable aux yeux des jurés d’avoir permis de piéger la compagne de Karl-Mayeul Gaden. Aucun des condamnés n’a fait appel.

L’hommage à Camille Muffat

En mars, Nice pleure sa championne trop tôt disparue.
En mars, Nice pleure sa championne trop tôt disparue. C.D.

On dit que le battement d’aile d’un papillon peut déclencher une tornade à l’autre bout de la planète...Le crash de deux hélicoptères en Argentine, le 9 mars, va susciter une vague d’émotion en France.Cet accident survenu lors du tournage de l’émission de télé-réalité Dropped fait dix morts, dont trois sportifs de renom : le boxeur Alexis Vastine, la navigatrice Florence Artaud et la nageuse Camille Muffat. Quelques mois plus tôt, la championne niçoise a mis un terme à sa carrière pour profiter enfin de la vie loin des bassins.A 25 ans, Camille n’en aura pas eu le temps. Un millier de Niçois pleure une fille en or le jour de ses obsèques, tandis que le monde du sport multiplie les hommages à la championne olympique 2012 du 400 m nage libre. Le rapport d’enquête argentin récemment rendu public a conclu à une erreur de pilotage.

24 mars

Des secours quittent les Alpes-Maritimes pour les Alpes-de-Haute-Provence voisine, où s’est crashé l’A320 de la Germanwings reliant Barcelone à Düsseldorf.En précipitant l’avion vers le sol, le copilote Andreas Lubitz a tué 150 personnes.
Des secours quittent les Alpes-Maritimes pour les Alpes-de-Haute-Provence voisine, où s’est crashé l’A320 de la Germanwings reliant Barcelone à Düsseldorf.En précipitant l’avion vers le sol, le copilote Andreas Lubitz a tué 150 personnes. MAXPPP

1er juin

Régis Mijatovic, Cannois de 45 ans dit « Le blond », est abattu de plusieurs balles alors qu’il dînait à la terrasse au Charlot-Ier, un restaurant du Cros-de-Cagnes.La police cherche toujours à identifier le tireur et son complice au T-Max.

28 juillet

En l’espace de quarante-huit heures, un feu de broussailles a transformé Saint-Vallier-de-Thiey en gigantesque brasier.200 hectares sont brûlés. Les A.-M.déplorent le feu de forêt le plus dévastateur depuis 2007.
En l’espace de quarante-huit heures, un feu de broussailles a transformé Saint-Vallier-de-Thiey en gigantesque brasier.200 hectares sont brûlés. Les A.-M.déplorent le feu de forêt le plus dévastateur depuis 2007. Nice-Matin

5 août

A 2 h du matin à Nice, une BMW série 7 s’écrase à une vitesse folle contre un arbre à l’entrée de la promenade des Anglais.Ce choc terrible tue trois jeunes à bord et laisse un passager miraculé.
A 2 h du matin à Nice, une BMW série 7 s’écrase à une vitesse folle contre un arbre à l’entrée de la promenade des Anglais.Ce choc terrible tue trois jeunes à bord et laisse un passager miraculé. François Vignola

15 août

Originaire de Vallauris, Nabil Ibelati est arrêté au Maroc huit jours après sa condamnation à dix ans de prison pour le casse de Kronometry à Cannes. Ses fanfaronnades sur Facebook ont sans doute irrité le Maroc, où il sera jugé.

17 septembre

Un car de tourisme allemand privé de freins défonce la barrière de péage de la Turbie sur l’A8. Bilan : un mort et 25 blessés.
Un car de tourisme allemand privé de freins défonce la barrière de péage de la Turbie sur l’A8. Bilan : un mort et 25 blessés. Nice-Matin

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct