“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Dix-neuf suspects écroués suite à l'opération anti-mafia franco-italienne

Mis à jour le 23/09/2020 à 13:47 Publié le 23/09/2020 à 13:44
Le 15 septembre, le coup de filet avait été mené en Italie et en France.

Le 15 septembre, le coup de filet avait été mené en Italie et en France. Photo archives Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Dix-neuf suspects écroués suite à l'opération anti-mafia franco-italienne

L’opération baptisée "Forever" par les gendarmes de la section de recherche de Marseille et les carabiniers de Gênes a finalement conduit à l’interpellation d’une cinquantaine de personnes, dont certaines sont en lien avec la N’drangheta, la puissante mafia calabraise.

Le parquet de Marseille a indiqué que 19 suspects avaient été placés en détention provisoire par un juge d’instruction de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée).

Certains malfaiteurs sont mis en examen dans le cadre d’une procédure criminelle. Ils sont poursuivis pour importation de stupéfiants en bande organisée (une peine 30 ans de réclusion et 7,5Me d’amende sont encourus), association de malfaiteurs en vue de la commission de crimes.

D’autres sont mis en examen pour des délits de trafic de drogue qui relèvent du tribunal correctionnel.

Le 15 septembre, le coup de filet avait été mené en Italie et en France. Il s’agit de l’épilogue d’un an et demi d’enquête.

Dans les Alpes-Maritimes, 19 personnes ont été placées en garde à vue. Pas moins de 130 gendarmes du groupement de gendarmerie ont épaulé la section de recherches de Marseille sur des lieux d’interpellations.

Plusieurs centaines de milliers d’euros en billets, des armes, des produits de luxe et des produits stupéfiants ont été saisis pour un total d’un million d’avoirs criminels.

Le réseau, qui alimentait une partie de la consommation locale de stupéfiants, aura mobilisé au total 450 gendarmes français et 120 carabiniers italiens.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.